NOUVELLES

Tentative de détournement avortée d'un avion de ligne turc sur Sotchi

07/02/2014 01:29 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

Un avion de ligne parti d'Ukraine a été forcé d'atterrir vendredi par un avion de chasse turc à Istanbul après une tentative de détournement sur Sotchi (Russie), où se déroulait la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver, a-t-on appris de source officielle.

Le pirate de l'air présumé, un passager de nationalité ukrainienne, a été maîtrisé et les forces spéciales turques ont pris le contrôle de l'avion de la compagnie turque Pegasus sur l'aéroport Sabiha Gökçen, sur la rive asiatique d'Istanbul, ont précisé les médias turcs.

Selon le secrétaire d'Etat aux Transports turcs, Habib Soluk, l'appareil, un Boeing 737-800 qui se rendait à Istanbul, a été détourné peu après son décollage de Kharkiv, en Ukraine.

"Un avion de Pegasus avec 110 personnes à bord a été contraint d'atterrir à Sabiha Gökçen parce qu'un passager a menacé les autres passagers avec une bombe", a déclaré M. Soluk sur la chaîne d'information télévisée NTV.

Les médias turcs ont affirmé que ce passager avait menacé de faire exploser une bombe si l'appareil ne prenait pas la direction de Sotchi, où se déroulait vendredi soir la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver en présence d'une quarantaine de chefs d'Etat et de gouvernement.

"Nous sommes sûrs qu'il n'est pas entré dans le cockpit (...) nous savions que l'avion avait été détourné avant qu'il n'entre dans l'espace aérien turc", a-t-il ajouté.

Sitôt l'alerte donnée par le pilote, l'armée de l'air turque a fait décoller en urgence un chasseur F16, qui a escorté l'avion jusqu'à Istanbul, ont rapporté les médias turcs.

Le Boeing de Pegasus a atterri à 18h05 locales (16h05 GMT) à l'aéroport Sabiha Gökcen, sur la rive asiatique de la mégapole turque, a-t-on indiqué de source officielle.

Les unités d'intervention de la police antiterroriste turque ont immédiatement pris le contrôle de l'appareil et procédaient vendredi soir au contrôle de tous les passagers, selon les télévisions, qui diffusaient des images de l'avion encerclé d'ambulances, de véhicules de pompiers et de police.

La chaîne d'information turque CNN-Türk a affirmé que le pirate de l'air avait été amené par les forces spéciales à un endroit non déterminé pour être interrogé.

Les chaînes d'information turques ont diffusé vendredi soir une photo présentée comme celle du pirate de l'air présumé, prise à bord de l'appareil.

Le ministère turc des Transports a indiqué de son côté dans un communiqué que "l'appareil a atterri sur l'aéroport de Sabiha Gökçen" et que "les forces de sécurité exécutent une inspection dans l'avion".

Le ministère des Transports, contacté par l'AFP, n'était pas joignable dans l'immédiat.

ba-pa/plh

PLUS:hp