NOUVELLES

Soudan du Sud: pillages à Bor, Malakal "désertée" (ONU)

07/02/2014 04:54 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

Le mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss) a patrouillé jeudi dans Bor (Etat de Jonglei, est) et constaté "des pillages de grande ampleur dans de nombreux quartiers" de la ville, a indiqué vendredi l'ONU.

La patrouille a observé une activité dans le centre-ville de Bor "mais les quartiers résidentiels sont en grande partie déserts", a ajouté le porte-parole adjoint de l'ONU, Farhan Haq.

La ville pétrolière de Malakal (Etat du Haut-Nil, nord-est), à 500 km au nord de la capitale Juba, est elle aussi "désertée mais calme".

Les Casques bleus protègent 6.000 civils dans leur camp à Bor et 22.000 à Malakal, a ajouté le porte-parole.

Bor et Malakal ont été le théâtre d'affrontements intenses entre l'armée sud-soudanaise, loyale au président sud-soudanais Salva Kiir, et des troupes fidèles à son ancien vice-président Riek Machar.

Le conflit a éclaté le 15 décembre à Juba, avant de se propager dans le pays. Aux combats entre troupes rivales se sont ajoutés des massacres ethniques entre communautés Dinka et Nuer, dont sont respectivement issus MM. Kiir et Machar.

Selon les derniers chiffres fournis vendredi par l'ONU, 738.000 civils ont été deplacés par les combats à l'intérieur du Soudan du Sud et 130.4000 ont fui vers les pays voisins (Ethiopie, Soudan, Ouganda, Kenya).

avz/are

PLUS:hp