NOUVELLES

Qui est responsable de la guerre? Des historiens répondent

07/02/2014 02:53 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

Qui est responsable du déclenchement de la Première guerre mondiale ? Les historiens Gerd Krumeich, professeur à l'Université de Düsseldorf, et John Horne, professeur au Trinity College de Dublin, l'expliquent à l'AFP:

Gerd Krumeich : "Il me semble indéniable que ce sont les Allemands qui appuient sur le bouton +guerre+ en refusant, du début à la fin de la crise créée par l'assassinat de l'archiduc François Ferdinand à Sarajevo, toute négociation qui laisserait la Serbie survivre à la pression guerrière de l´Autriche-Hongrie.

Le gouvernement autrichien décide de profiter de l'attentat pour mater la Serbie, devenue depuis les guerres balkaniques un inquiétant voisin prônant des idées +pan-serbes+ qui risquent désintégrer l´Empire multinational austro-hongrois. L´Allemagne, alliée de Vienne, considère que cette affaire est une excellente occasion pour tester les intentions russes: si la Russie protège la Serbie contre l´Autriche-Hongrie, ce sera la guerre --une guerre que Berlin pense alors pouvoir gagner. Si au contraire la Russie renonce à intervenir et laisse les forces austro-hongroises écraser la Serbie, Saint-Pétersbourg sortira amoindri de la crise et ce sera encore mieux.

Ce calcul allemand est inspiré par les militaires, qui ne cessent d´affirmer qu'une guerre européenne est inéluctable et qu'il serait préférable pour l'Allemagne qu'elle intervienne le plus rapidement possible. Les autres puissances en concluent que Berlin, sourd à toutes les tentatives de conciliation, veut en venir à la guerre.

La Russie, confortée par le soutien que lui a marqué la France durant la crise, va pourtant prendre le risque d'une réponse musclée dans l'espoir d'intimider Vienne: elle décide, la première, une mobilisation générale tout en continuant à proposer des négociations.

Mais cette mobilisation enclenche en fait le plan de guerre allemand, le +Plan Schlieffen+, qui prévoit que l'Allemagne, face à une menace russe, doive attaquer d'abord et battre rapidement la France pour pouvoir ensuite retourner toutes ses forces contre la Russie, éliminant le cauchemar d'une guerre sur deux fronts.

John Horne : "Tous ceux qui acceptaient une Europe divisée en deux blocs armés et l'idée que la guerre était un outil acceptable de la politique --voire une nécessité darwinienne-- ont leur part de responsabilité.

Mais le rôle des Autrichiens et surtout des Allemands --sans l'approbation desquels aucune action autrichienne n'était pensable-- reste fondamental.

La question des responsabilités est toutefois à replacer dans le contexte des conflits et des équilibres européens de l'époque. Elle devient d'une importance cruciale surtout après la guerre, au vu de la disproportion entre les causes du conflit et ses conséquences, qui vont bouleverser le monde."

lma/phv

PLUS:hp