NOUVELLES

Quartier des Constellations : une résidente reçoit une aide inespérée

07/02/2014 08:25 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

Au bord de la faillite après que sa maison ait été déclarée perte totale à Lévis, Catherine Lespérance a reçu l'aide de ses collègues de travail pour la soutenir dans cette épreuve.

La résidente du quartier des Constellations n'habite plus sa maison depuis un an parce qu'elle a été construite en 2004 dans un secteur où les mouvements du sol rendent les habitations instables et dangereuses.

Catherine Lespérance a six enfants. Même si la Ville de Lévis a annoncé en décembre la mise sur pied d'un programme d'aide aux sinistrés du quartier des Constallations, elle et sa famille ne sont pas admissibles. L'aide octroyée, un maximum de 100 000 $ versé en 2014, ne s'applique pas aux propriétaires dont les maisons sont une perte totale.

Touchée par les difficultés financières vécues par sa collègue, Mona Bouchard a réussi à amasser plus de 6000 dollars depuis décembre pour venir en aide à Catherine Lespérance. Les deux femmes travaillent toutes deux au bloc opératoire de l'hôpital L'Enfant-Jésus.

« Moi, j'ai quatre enfants aussi et si j'étais dans sa situation j'aimerais bien avoir de l'aide quelque part. Quant tu as demandé partout et que les avocats sont dans ces dossiers-là et tu n'as plus de recours », mentionne Mme Bouchard.

Catherine Lespérance et sa famille louent une maison depuis le début de leur mésaventure. Ils doivent donc payer des frais de logements en double et ont de la difficulté à joindre les deux bouts. Cette initiative spontanée de sa collègue, lui a redonné une bonne dose de courage.

« On avait comme perdu espoir dans cette mésaventure. On vit une injustice, mais maintenant on est convaincu qu'il y a encore du bon monde », témoigne Catherine Lespérance.

Une collecte élargie

Mona Bouchard et ses collègues n'ont pas l'intention d'abandonner leur démarche. Ils souhaitent maintenant récolter davantage d'argent auprès du public pour supporter Catherine Lespérance et sa famille.

Une page Facebook, « Sauvons la famille Lespérance Gagnon » vient d'être créée pour élargir les objectifs de la collecte. « On a comme objectif de lui offrir une maison d'ici la fin de l'année. C'est peut-être un peu gros, mais qui ne risque rien, n'a rien. On va essayer aussi de solliciter des promoteurs », explique-t-elle.

Les démarches de Catherine Lespérance pour obtenir justice sont loin d'être terminées. Membre du regroupement des citoyens du quartier des Constellations, elle n'écarte pas maintenant la possibilité de se retirer du recours collectif autorisé en 2011.

« C'est sûr que si je fais faillite personnellement, moi, j'arrête toutes les démarches du recours collectif. Je veux passer à autre chose », explique Mme Lespérance.

Les citoyens reprochent à la Ville de Lévis d'avoir permis la construction de 300 maisons dans ce secteur pourtant à risque. Entre 30 et 50 propriétaires ont vu leurs maisons subir des dommages plus importants en raison de l'instabilité du sol.

La requête n'a toujours pas été entendue.

PLUS:rc