NOUVELLES

JO-2014 - Les Jeux sont ouverts et la vasque olympique est allumée à Sotchi

07/02/2014 02:14 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

L'ancien hockeyeur russe Vladislav Tretyak et l'ex-championne de patinage artistique Irina Rodnina ont allumé vendredi à Sotchi la vasque olympique qui brûlera jusqu'au dernier jour des Jeux, le 23 février.

Les deux anciens athlètes ont allumé la vasque environ trente minutes après que le président russe Vladimir Poutine a déclaré les Jeux ouverts.

Rodnina et Tretyak ont été les derniers porteurs de la flamme olympique, qui a permis d'allumer la vasque. Ils avaient été précédés par les plus illustres sportifs russes, comme la joueuse de tennis Maria Sharapova ou la perchiste Yelena Isinbayeva, ainsi que l'ancienne championne de gymnastique rythmique Alina Kabaeva, à qui la presse russe prête une relation intime avec Vladimir Poutine.

La cérémonie d'ouverture, qui a duré plus de deux heures et 45 minutes, s'est achevée par un gigantesque feu d'artifice.

La cérémonie, qui a débuté à 20h14 locales (16h14 GMT) s'est déroulée alors qu'un avion de ligne parti d'Ukraine a été forcé d'atterrir par un avion de chasse turc à Istanbul après une tentative de détournement sur Sotchi, ont indiqué des sources officielles en Turquie.

Istanbul est séparé de Sotchi par la mer Noire et moins de 2 heures d'avion.

Selon le secrétaire d'Etat aux Transports turcs, Habib Soluk, l'appareil, un Boeing 737-800 qui se rendait à Istanbul, a été détourné peu après son décollage de Kharkiv, en Ukraine.

Les médias turcs ont affirmé qu'un passager avait menacé de faire exploser une bombe si l'appareil ne prenait pas la direction de Sotchi, où la cérémonie d'ouverture des JO avait lieu en présence d'une quarantaine de chefs d'Etat et de gouvernement.

Sitôt l'alerte donnée par le pilote, l'armée de l'air turque a fait décoller en urgence un chasseur F16, qui a escorté l'avion jusqu'à Istanbul, ont rapporté les médias turcs.

Le Boeing de Pegasus a atterri à 18h05 locales (16h05 GMT) à l'aéroport Sabiha Gökcen, sur la rive asiatique de la mégapole turque, a-t-on indiqué de source officielle.

Le pirate de l'air présumé, un passager de nationalité ukrainienne, a été maîtrisé par les forces spéciales turques qui ont pris le contrôle de l'appareil.

bfi-pga/el

PLUS:hp