NOUVELLES

JO-2014 - Freestyle/Bosses: Kearney contre l'armada Dufour-Lapointe

07/02/2014 09:53 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

L'Américaine Hannah Kearney devra se défaire des trois soeurs Dufour-Lapointe pour conserver samedi à Rosa Khoutor son titre de championne olympique de ski de bosses.

C'est peu de dire que Kearney, bientôt 28 ans, a dominé sa discipline depuis son titre glané à Vancouver: 21 victoires en Coupe du monde, dont 16 d'affilée entre janvier 2011 et février 2012, trois globes de cristal et un titre de championne du monde, mais elle s'est trouvée des adversaires à sa taille en la personne des inséparables soeurs québécoises.

Justine, la benjamine du clan Dufour-Lapointe (19 ans), la talonne au classement de la Coupe du monde cette saison. La N.3 mondiale Chloé, cadette du gang (22 ans) et 5e des JO-2010, a remporté la dernière épreuve de Coupe du monde avant les Jeux et s'est qualifiée 2e derrière Kearney pour la finale olympique. Maxime, l'aînée qui voudra fêter ses 25 ans (dimanche) avec une médaille autour du cou, est l'actuelle N.5 mondiale.

Kearney est d'autant plus seule face à l'armada canadienne, à laquelle s'ajoute Audrey Robichaud, qu'elle a perdu la N.2 américaine et actuelle N.4 mondiale, Heidi Kloser, qui s'est rompu le ligament croisé antérieur d'un genou et fracturé un fémur jeudi en qualifications.

"J'ai déjà prouvé à tout le monde que je pouvais bien skier aux jeux Olympiques", déclare Kearney, qui plus est victorieuse sur cette piste l'an dernier en Coupe du monde. "J'ai besoin d'être la fille à battre".

Du côté des "3SDL", c'est le silence radio total depuis jeudi, même sur leur compte Twitter commun. Secrètement, elle se rêvent sûrement à trois sur ce podium olympique, ce qui serait du jamais vu.

Au Parc Extrême de Rosa Khoutor, les compteurs des qualifications sont remis à zéro pour la finale. Il faudra en passer par trois manches (un passage par manche), à 20 concurrentes, à 12 puis à 6, pour espérer décrocher une médaille.

La Québécoise Audrey Robichaud, L'Américaine Eliza Outtrim, la Kazakhe Yulia Galysheva voire la jeune Française Perrine Laffont, 15 ans seulement, pourraient venir jouer les arbitres.

bpe/el

PLUS:hp