NOUVELLES

Angleterre - Liverpool-Arsenal: objectif titre pour l'un, 4e place pour l'autre

07/02/2014 08:57 EST | Actualisé 09/04/2014 05:12 EDT

Le duel de la 25e journée du championnat d'Angleterre entre Liverpool et Arsenal propose un choc de haut de tableau entre le 1er et le 4e, mais les Gunners se battent eux pour le titre, et les Reds, désormais décrochés, pour la 4e place.

Huit points séparent les deux camps mais à 14 matches de l'arrivée et vu le rythme des équipes de têtes, l'entraîneur de Liverpool Brendan Rodgers a intégré qu'il s'agissait d'un fossé trop large.

"Ca va être très compliqué même si jusque-là on a bien rivalisé, a-t-il révisé lundi son jugement au sujet du titre. Alors je ne pense pas que ce soit pour nous cette année."

Avec Everton à deux points, Tottenham à trois, l'entraîneur des Reds regarde donc maintenant derrière.

Tout comme son vis-à-vis Arsène Wenger, 1er avec deux points de mieux que le duo City-Chelsea, le fait maintenant depuis de longs mois.

"La clé, c'est d'avoir la maîtrise du jeu et leur laisser la balle le moins possible, a ainsi rappelé l'Alsacien. Ce qui fait pencher les matches, c'est votre capacité à jouer à chaque fois à votre meilleur niveau. On est entré dans un mois décisif".

Invaincu depuis dix matches toutes compétitions confondues, dont huit victoires, son équipe va ainsi affronter deux fois Liverpool avec un autre duel en coupe dans une semaine, entrecoupé de la réception de MU, puis de celle du Bayern.

Un enchaînement indigeste qui révèlera un peu plus la capacité des Gunners à courir plusieurs lièvres à la fois jusqu'en mai et surtout leurs progrès puisque, fin octobre, ils s'étaient emmêlés les pinceaux lors de la 1re phase de vrais tests.

Suarez-Sturridge contre Giroud

Son effectif continue pourtant de souffrir. Le retour de Oxlade-Chamberlain a bien coïncidé avec la blessure de Walcott, la suspension de Flamini et les défections de Ramsey ou Kallström ne facilitent pas l'expression des Gunners, malgré le possible retour de Wilshere.

Ceux-ci peuvent en revanche s'appuyer sur leur défense, la 2e meilleure, et les 26 points pris en déplacement, meilleur total anglais.

En face, le duo Suarez-Sturridge tourne a plein régime et Giroud se sentira un peu seul avec ses 10 buts contre 37 pour le tandem (23 pour l'Uruguayen et 14 pour l'Anglais). Même si Suarez, courtisé cet été par son prochain adversaire, attend toujours cette saison un but contre Arsenal, Chelsea, City ou United...

A l'aller (2-0), Arsenal, qui reste aussi sur 2 victoires à Anfield où Liverpool est invaincu depuis dix matches, avait toutefois trouvé la parade pour réduire au silence, la seule fois en 12 matches, les deux hommes.

Mais, avec 45 réalisations depuis, les Reds n'ont fini aucun des 16 matches suivants sans inscrire le moindre but.

Touré auteur de la bévue monumentale à WBA (1-1) qui a coûté à son équipe, sinon son invincibilité en 2014, au moins deux points, a toutefois rappelé que la défense n'était pas au même niveau alors qu'elle est encore privée de Johnson, Agger, Sakho et des sentinelles Enrique ou Lucas.

"Les gens ne s'attendaient peut-être pas à une progression si rapide mais ces matches nous permettent de prendre date pour l'avenir. Ce qui a changé c'est que maintenant on sait qu'on peut gagner les gros matches aussi. Si on continue de gagner à la maison, on ne sera pas loin du compte à la fin", espère Rodgers.

cd/dhe

PLUS:hp