NOUVELLES

Rob Ford boycottera le défilé gai

06/02/2014 07:18 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT
CP

Le maire de Toronto affirme : « je ne changerai pas qui je suis », confirmant lors d'un débat de candidats à la mairie qu'il ne participerait pas au défilé gai encore cette année.

Rob Ford boycotte depuis son élection en 2010 le défilé qui attire des milliers de personnes chaque année en juillet.

Pour la première fois mercredi soir, il a invoqué ses convictions personnelles pour justifier son absence. Dans le passé, il citait sa tradition familiale de passer le long week-end de la fête du Canada au chalet avec ses proches.

Le porte-parole du comité organisateur des festivités gaies de Toronto, Kevin Beaulieu, s'explique mal l'attitude du maire, surtout alors que la Ville Reine a été choisie pour accueillir le World Pride 2014, un rassemblement mondial LGBT qui a lieu chaque année dans une ville différente.

Le maire Ford a dit dans le passé qu'il appuyait le mariage traditionnel entre un homme et une femme, mais qu'il ne se souciait pas de ce que les gens faisaient dans leur vie privée.

Premier débat électoral

Jusqu'à maintenant, Rob Ford et l'ancien chef du budget David Socknaki sont les seuls candidats connus en lice, en prévision du scrutin à la mairie d'octobre prochain.

Le débat de mercredi soir, qui a eu lieu au campus satellite de l'Université de Toronto dans l'est de la ville, était le premier de la campagne à la mairie.

Les candidats méconnus Richard Underhill, Robb Johannes et Al Gore y ont aussi participé. Tous les candidats, sauf Rob Ford, ont dit qu'ils participeraient au défilé gai s'ils étaient élus.

Parmi les autres candidats pressentis à la mairie de Toronto : la députée néo-démocrate à Ottawa et veuve de Jack Layton, Olivia Chow, l'animateur de radio et ex-chef conservateur provincial, John Tory, et la présidente de la Commission des transports, Karen Stintz.

INOLTRE SU HUFFPOST

The Many Faces Of Rob Ford