NOUVELLES

Plus de 200 écrivains dénoncent les lois russes antigais

06/02/2014 01:51 EST | Actualisé 07/04/2014 05:12 EDT

Plus de 200 écrivains issus de 30 pays différents ont signé une lettre ouverte dénonçant les lois antigais en Russie. Parmi eux, de grands noms de la scène littéraire, dont Salman Rushdie et Margaret Atwood, et plusieurs Prix Nobel.

La lettre a été publiée jeudi dans le quotidien The Guardian, à la veille de l'ouverture de Jeux olympiques de Sotchi, et fait suite à la promulgation de deux lois en Russie, communément appelées loi antigais et loi antiblasphème, qui suscitent de vives critiques, notamment en Occident.

La première interdit de faire la promotion de la sexualité « non traditionnelle » auprès des mineurs, et l'autre prévoit des peines de prison pour les personnes reconnues coupables d'avoir « porté atteinte au sentiment religieux des croyants ».

Selon les signataires, de telles lois menacent la créativité et mettent particulièrement les écrivains en péril en étranglant leur liberté d'expression. Ils demandent donc au gouvernement russe de révoquer ces lois.

Avec The Guardian et la BBC 

PLUS:rc