NOUVELLES

Pakistan : le gouvernement Sharif et les talibans entament le dialogue

06/02/2014 10:49 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

Après de nombreux contretemps, des pourparlers de paix entre des représentants du gouvernement pakistanais et les talibans se sont ouverts jeudi à Islamabad dans un lieu tenu secret, a annoncé un négociateur gouvernemental.

Les talibans pakistanais se battent depuis des années pour tenter de renverser le gouvernement d'Islamabad, mais le premier ministre Nawaz Sharif, au pouvoir depuis mai dernier, juge le moment venu de chercher une solution négociée et une cessation des hostilités.

« Les discussions ont débuté », a annoncé un des négociateurs choisis par Nawaz Sharif dans un message envoyé depuis la réunion. Il a qualifié l'atmosphère de « cordiale et amicale ».

Plusieurs précédentes tentatives de négociations ont capoté, permettant aux rebelles islamistes de reconstituer leurs forces et de lancer de nouvelles attaques depuis le début de l'année. L'armée pakistanaise a riposté en bombardant les bastions des talibans dans la région tribale du Nord-Waziristan.

La réunion préliminaire de jeudi n'a pas d'autre ambition que d'établir un calendrier des futures discussions et d'évoquer les demandes et revendications des deux camps.

« Les progrès dans ces pourparlers seront soumis au premier ministre », a précisé un responsable gouvernemental.

Le déroulement des négociations sera suivi de près par les pays occidentaux et les voisins du Pakistan au moment où les dernières forces combattantes étrangères s'apprêtent à quitter l'Afghanistan.

Les Pakistanais eux-mêmes ne cachent pas leur scepticisme, alors qu'un nouvel attentat suicide a visé cette semaine une mosquée chiite de Peshawar, tuant huit personnes.

« Voilà matière à réflexion pour le gouvernement : quel est l'objectif des pourparlers quand la violence continue même dans les jours qui précèdent la première vraie tentative de lancer le processus? », demande l'éditorialiste du quotidien Dawn.

PLUS:rc