NOUVELLES

Maroc: 7 migrants se noient en tentant d'entrer illégalement à Ceuta (autorités locales)

06/02/2014 05:32 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

Au moins sept migrants, dont une femme, sont décédés jeudi en tentant d'entrer illégalement depuis le nord du Maroc, à la nage, dans l'enclave espagnole de Ceuta, a-t-on appris auprès des autorités locales.

Ces personnes faisaient partie d'un groupe de près de "200 migrants en situation irrégulière" ayant participé en matinée à cette tentative, a indiqué la préfecture de M'Diq Fnideq. Treize clandestins ont été secourus et hospitalisés, tandis que les opérations de sauvetage se poursuivent, selon la même source.

Aucune nationalité n'a, pour l'heure, été mentionnée.

Un porte-parole de la préfecture de Ceuta a pour sa part affirmé que cinq corps avaient été retrouvés sur la plage par la gendarmerie marocaine. Il a fait état d'une tentative menée par "environ 400 subsahariens", vers 07H00 (06h00 GMT).

Contacté par l'AFP, un responsable local de l'Association marocaine des droits humains (AMDH, indépendant) a, lui, fait état d'un bilan de huit morts au total.

"Ce drame montre encore une fois les risques pris par les candidats à l'émigration clandestine, au péril de leurs vies", a noté la préfecture de M'diq-Fnideq, ville marocaine voisine de Ceuta, précisant que "le Parquet compétent" avait été saisi.

Ceuta, à la pointe septentrionale du Maroc, constitue avec l'autre enclave espagnole de Melilla, plus à l'Ouest, les seules frontières terrestres entre l'Europe et l'Afrique.

Elles sont l'objet de fréquentes tentatives de franchissement de migrants, pour la plupart d'origine subsaharienne, qui souhaitent par tous les moyens rejoindre le sol européen.

Dimanche dernier, les autorités locales marocaines avaient annoncé la découverte de cinq cadavres, parmi lesquels quatre Sénégalais, au large de Nador, ville voisine de Melilla.

D'après une ONG marocaine, plus de 40 migrants sont morts en 2012 et 2013 en tentant d'entrer illégalement dans les deux enclaves espagnoles. D'autres candidats à l'exil essaient de rejoindre, à l'aide d'embarcations de fortune, le continent européen via le Détroit de Gibraltar, large de quelques dizaines de km tout au plus.

gk-sg-jm/cbo

PLUS:hp