NOUVELLES

Les producteurs de Neuville veulent protéger leur maïs sucré

06/02/2014 08:14 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

L'Association des producteurs de maïs sucré de Neuville souhaite faire reconnaître une fois pour toutes le blé d'Inde produit dans cette localité de Portneuf.

Une demande a été déposée devant le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV) dans le but d'obtenir une indication géographique protégée (IGP).

Le président de l'Association des producteurs de maïs sucré de Neuville, Gaétan Gaudreau, soutient que les producteurs veulent une identification visuelle pour éviter l'usurpation du produit.

Malgré la création d'une association de producteurs en 1997, le faux maïs de Neuville circule toujours dans les marchés.

« L'usurpation du nom se fait encore. En ayant un IGP, on pourrait s'assurer que notre marque ne puisse être utilisée dans n'importe quelle ville de la province. Tu te promènes n'importe où et tu vois du maïs de Neuville, mais ce n'est pas le cas », dit-il.

Un producteur qui prétend faussement cultiver son maïs dans cette région s'exposerait à une amende.

Le blé d'Inde avec l'appellation « maïs sucré de Neuville » pourrait être en vente à l'été 2015.

PLUS:rc