NOUVELLES

JO-2014 - La Russie met en garde contre la "propagande" homosexuelle pendant les Jeux

06/02/2014 05:02 EST | Actualisé 07/04/2014 05:12 EDT

Le vice-Premier ministre russe Dmitri Kozak a mis en garde jeudi les athlètes et spectateurs contre la "propagande" homosexuelle devant mineurs aux JO de Sotchi, conformément, selon lui, à la charte olympique.

"La propagande politique pendant les événements sportifs est interdite par la charte olympique et la loi russe", a déclaré M. Kozak à des journalistes à Sotchi.

Alors qu'un texte de loi russe interdisant la "propagande" de l'homosexualité devant mineurs continue de provoquer des critiques à travers le monde, dénonçant la stigmatisation des homosexuels, M. Kozak a réaffirmé qu'il n'y avait aucune discrimination basée sur l'orientation sexuelle en Russie.

"Nous n'avons pas de restrictions sur les droits des citoyens basées sur leur sexualité. Nous sommes des adultes et nous pouvons avoir une vie privée comme nous l'entendons", a-t-il déclaré à des journalistes.

"Ils (les gays) peuvent faire la propagande de leur orientation sexuelle. Mais il n'y a pas besoin d'impliquer les enfants. J'ai déjà dit cela à maintes reprises", a ajouté M. Kozak.

En dépit des critiques contre la loi russe "anti-gays" dont la formulation vague ouvre la voie à une large interprétation, M. Kozak a émis l'espoir que la controverse sur le sujet n'entraînera "pas de problèmes ou conflits" lors des cérémonies d'ouverture et de clôture des Jeux ou pendant les événements sportifs, du 7 au 23 février.

A la veille de la cérémonie d'ouverture des Jeux, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a de son côté lancé un appel hautement symbolique, invitant le monde à s'élever contre les attaques "anti-gays".

sjw-bfi/pga/jr

PLUS:hp