NOUVELLES

Israël: trois colons inculpés pour des exactions contre des Palestiniens (ministère de la Justice)

06/02/2014 07:53 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

Trois colons ont été inculpés pour des exactions contre des villageois palestiniens de Cisjordanie, a indiqué jeudi le ministère israélien de la Justice dans un communiqué.

C'est la première fois que le Shin Beth, le service de sécurité intérieure israélien, interroge des auteurs d'exactions de ce type en vertu d'une directive du ministère de la Défense en 2013 les définissant comme "membres d'une organisation illégale", souligne le correspondant militaire du quotidien Yediot Aharonot.

Les trois résidents de la colonie sauvage de Havad Gilad, près de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, ont été inculpés mercredi pour avoir incendié des véhicules dans le village voisin de Farata en novembre, précise le texte.

Selon l'acte d'accusation, les trois jeunes, âgés de 22, 23 et 25 ans, ont incendié deux véhicules dans le village et peint des étoiles de David sur les murs à proximité.

Des colons extrémistes ainsi que des activistes d'extrême droite se livrent, sous l'appellation du "Prix à payer", à des agressions sur des villageois palestiniens ou arabes israéliens, des lieux de culte musulmans et chrétiens, des militants pacifistes israéliens, voire l'armée, après des décisions gouvernementales qu'ils jugent hostiles à leurs intérêts ou des actes attribués à des Palestiniens.

"Tous les yeux sont maintenant rivés sur le tribunal", souligne l'analyste du Yediot Aharonot.

"A la veille de décisions sur les négociations de paix avec les Palestiniens, cette inculpation est encore plus importante: elle pose des limites pour les hors-la-loi qui tentent de faire échouer toute décision du gouvernement qui s'écarte de leur vision du monde", estime-t-il.

L'organisation palestinienne de défense des droits de l'Homme Al-Haq a appelé, dans un rapport publié en novembre, l'Union européenne (UE) et l'ensemble des pays à interdire l'accès de leur territoire aux colons israéliens coupables d'exactions envers les Palestiniens, qui "jouissent d'une impunité de fait".

Plus de 400 agressions par an commises par des colons juifs contre des Palestiniens provoquent des victimes ou des dégâts, selon l'ONU, rappelle ce rapport, soulignant que, d'après l'ONG israélienne Yesh Din, "moins de 10% des enquêtes ouvertes par la police israélienne sur ces actes aboutissent à des poursuites".

dms/sst/feb

PLUS:hp