NOUVELLES

IRB - La trajectoire du ballon reste le critère premier d'un en-avant

06/02/2014 11:25 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

L'International Rugby Board (IRB, organe suprême du jeu) a réaffirmé que le critère premier pour juger un en-avant doit être la trajectoire du ballon et non la direction des mains, a annoncé jeudi la Commission centrale de l'arbitrage (CCA) français.

La Fédération française (FFR) avait demandé le 8 janvier à l'IRB une précision sur sa directive publiée cet été qui stipulait qu'en cas de recours aux ralentis pour une passe en-avant, "l'arbitre vidéo ne doit pas juger la trajectoire du ballon mais l'action du joueur qui a passé le ballon, c'est-à-dire si les mains du joueur effectuant la passe ont eu un mouvement vers sa propre ligne de but".

Cette recommandation avait provoqué des polémiques en Top 14 après que des essais ont été accordés à la suite de passes allant vers l'avant mais lancées avec les mains dirigées en arrière.

"La réponse de l'IRB, reçue le 5 février, est que +les officiels de match doivent en premier observer la trajectoire du ballon à la sortie des mains du joueur ; si cette trajectoire n'est pas claire et évidente, la direction des mains peut aider la décision+", a indiqué la CCA dans un communiqué.

"Les officiels de match et les équipes sont informés ce jour de cette clarification", ajoute la CCA.

sva/dhe

PLUS:hp