NOUVELLES

Des milliers d'ultra-orthodoxes manifestent contre la conscription

06/02/2014 01:44 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

Des accrochages ont éclaté jeudi entre des milliers de juifs ultra-orthodoxes et des policiers israéliens lors de manifestations dans plusieurs villes contre la conscription des membres cette communauté, jusqu'à présent exemptés du service militaire obligatoire.

Selon la police, 3.000 manifestants ont bloqué les principales routes de Jérusalem, à Bnei Brek, la banlieue ultra-orthodoxe de Tel-Aviv, de même qu'à Ashdod (sud) et dans des villes du centre d'Israël.

A Jérusalem, la police a tiré avec des canons à eau sur les manifestants qui arboraient des pancartes proclamant "Arrêtez la conscription des ultra-orthodoxe" et "Il n'y a qu'en Israël qu'étudier la Bible est un crime", selon un correspondant de l'AFP sur place.

Des policiers à cheval et équipés de matraques ont chargé les manifestants qui leur ont lancé des pierres.

Au moins 30 personnes ont été arrêtées pour trouble à l'ordre public à travers le pays, mais il n'y a eu aucune indication sur d'éventuelles victimes de part et d'autre.

Les manifestations ont été provoquées par les coupes opérées par le gouvernement dans le financement des écoles talmudiques et la crainte d'une législation répressive contre les jeunes ultra-orthodoxes cherchant à échapper au service militaire.

En juillet 2013, le gouvernement a approuvé un projet de loi visant à mettre un terme au système ayant permis à des dizaines de milliers d'ultra-orthodoxes étudiant dans les écoles talmudiques d'échapper au service militaire et à obliger les jeunes hommes de cette communauté, qui représente 10% des 8 millions d'Israéliens, à effectuer au moins un service civil.

Le vote en commission parlementaire sur certains articles de la loi doit commencer lundi, avant deux lectures au Parlement prévues en mars, selon les médias israéliens. Si elle est votée, la nouvelle loi sera appliquée dans un délai de quatre ans.

Selon la presse, une partie du débat porte sur la nature des sanctions contre les réfractaires: soit uniquement financières, comme le souhaitent les partis religieux, soit pénales, comme l'exigent les partis laïcs.

Le service militaire est normalement obligatoire en Israël et dure trois ans pour les hommes et deux pour les femmes.

pho/scw/tp/sst/fcc

PLUS:hp