NOUVELLES

Algérie: 5e décès depuis le début de heurts communautaires à Ghardaïa

06/02/2014 12:53 EST | Actualisé 08/04/2014 05:12 EDT

Une personne a succombé à ses blessures jeudi après des heurts entre jeunes Arabes et Berbères à Ghardaïa (sud), ce qui porte à cinq le bilan des victimes des tensions inter-communautaires depuis décembre, a-t-on appris de source locale.

"Un jeune mozabite (berbère) est mort jeudi après-midi. Ses blessures sont telles qu'il n'a encore pu être identifié", a déclaré à l'AFP un membre de la communauté mozabite, Nourddine Daddi Nounou.

Le ministre de l'Intérieur, Tayeb Belaïz, s'est rendu jeudi à Ghardaïa, à 600 km au sud d'Alger, où il a réaffirmé la "détermination de l'Etat à appliquer les lois de la République dans toute leur rigueur" face aux attaques contre des personnes et contre des biens, selon l'agence de presse APS.

Venu avec les patrons de la police, le général Abdelghani Hamel, et de la gendarmerie nationale, le général Ahmed Bousteila, le ministre a annoncé la création à Ghardaïa d'un "centre opérationnel" de sécurité cogéré par la gendarmerie et la police.

"Le dispositif de sécurité dans la région de Ghardaïa sera multiplié par trois, voire par quatre, pour restaurer définitivement l'ordre et le calme", a assuré M. Belaïz, selon l'APS.

"Toutes les rues, les quartiers, les communes de la wilaya (département) de Ghardaïa seront sécurisés", a ajouté le ministre.

Des affrontements sporadiques et récurrents entre groupes de jeunes des quartiers de Ghardaïa avaient repris mardi et se sont poursuivis durant toute la matinée de jeudi, selon l'APS.

Trente-trois personnes ont été blessées et une trentaine de commerces et d'habitations ont été incendiés depuis mardi soir dans des quartiers de Ghardaïa, située dans une zone classée au patrimoine mondial de l'Unesco.

amb-abh/bmk/fcc

PLUS:hp