NOUVELLES

Un voyage sur la Côte d'Azur aux frais des contribuables de Saguenay?

05/02/2014 04:57 EST | Actualisé 06/04/2014 05:12 EDT

En entrevue exclusive à Radio-Canada, le président du Festival forestier de Shipshaw, Yvon Barrette, révèle qu'une délégation de quatre personnes, dont des proches du maire Jean Tremblay, a profité d'un voyage toutes dépenses payées sur la Côte d'Azur.

Les événements se sont produits en 2012, alors que l'organisation tentait d'attirer une étape du Championnat du monde pour l'édition 2013 du Festival forestier de Shipshaw. Une délégation a été formée pour assister à un festival forestier en Norvège.

Président du festival depuis deux ans, Yvon Barrette a été invité à faire partie du voyage d'une dizaine de jours en compagnie de la directrice Isabelle Bélanger, de l'ex-conseiller municipal du secteur de Shipshaw Fabien Hovington et de l'attaché politique du maire de Saguenay Pierre Guillot.

Le groupe est resté trois ou quatre jours en Norvège, puis s'est rendu à Nice pour des vacances.

Yvon Barrette raconte que les conjointes de Pierre Guillot et de Fabien Hovington sont venues les rejoindre à leur arrivée sur la Côte d'Azur. Pendant cinq jours, ils ont visité Nice, Monaco et Cannes.

M. Barrette ignore qui a payé la facture du séjour sur la Côte d'Azur parce qu'il ne l'a jamais vu, mais confirme qu'il n'a pas payé son voyage.

« J'étais mal à l'aise, j'avais des remords, ajoute Yvon Barrette. Avoir su que c'était un voyage comme ça, je n'y serais pas allé. »

États financiers

Par ailleurs, le président du Festival forestier de Shipshaw affirme qu'il n'a jamais signé de chèques ni vu de factures depuis le début de son mandat.

« On était comme des pions un peu, affirme Yvon Barrette. On n'avait pas un mot à dire. C'est plutôt Fabien qui décidait par en arrière avec la directrice générale, Isabelle, qui décidait de comment s'en allait le festival. »

Yvon Barrette critique aussi le déménagement des dossiers et des équipements du festival au lendemain de la défaite du conseiller Fabien Hovington aux élections de novembre dernier, sans qu'il ait été mis au courant.

Depuis le mois de novembre, M. Barrette a envoyé de nombreux courriels pour réclamer des comptes et a convoqué son conseil d'administration à plusieurs reprises, sans réponse. L'assemblée générale annuelle, prévue le 4 février, a été reportée à la dernière minute.

Il refuse maintenant de signer les états financiers de 2013 du festival, dont le budget atteint plusieurs centaines de milliers de dollars. L'événement est subventionné par Québec, Ottawa et la Ville de Saguenay.

Radio-Canada a tenté de joindre Fabien Hovington à quelques reprises depuis mardi, mais il n'a pas donné de réponse.

PLUS:rc