BIEN-ÊTRE
03/02/2014 08:59 EST | Actualisé 03/02/2014 09:09 EST

Mauvaises notes à l'école: C'est prouvé, la télé-réalité y est pour quelque chose

Chris Ryan via Getty Images

Les adolescents passent beaucoup de temps à utiliser leurs outils numériques. Quel est l'impact de ces loisirs sur les résultats scolaires? Dans une nouvelle étude de la DEPP (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance) du ministère de l’Éducation nationale en France, le visionnement trop fréquent des émissions de télé-réalité est pointé du doigt.

Malgré toutes nos idées reçues, jouer aux jeux vidéo n'est pas la pire chose pour votre ado. Au contraire, les chercheurs vont même jusqu'à dire que certains jeux vidéo améliorent le raisonnement et l'esprit de déduction de votre cerveau. En revanche, les émissions de télé-réalité ont une très mauvaise influence sur les notes de vos enfants.

"Les débiles"

Regarder fréquemment ce genre d'émissions de télé ferait perdre, aux ados qui les regardent, plus de 35% de connaissances soit un tiers de la note finale. Les analystes ont comparé les notes de deux élèves aux loisirs distincts. L'ado qui a lu un roman policier aura une note de 14/20 (évaluation française) alors que celui qui a regardé une émission de télé-réalité n'aura que 8.5/20. Un écart important pour deux personnes du même âge et du même niveau scolaire.

Afin de comprendre quel était l'impact des loisirs numériques sur les notes des étudiants, les chercheurs ont fait passer, à partir de 2011, des séries de tests (compréhension, mémoire, maths, lecture...) à 27 000 adolescents français âgés de 14 ans en classe de troisième (collège). Les participants devaient cocher, en fonction de l'outil numérique utilisé, la fréquence estimée de leur activité.

Les résultats de ces tests montrent que, dans l'ordre, les adolescent préfèrent: écouter quotidiennement de la musique, téléphoner ou envoyer des textos et utiliser internet pour communiquer avec leurs ami(e)s. L'utilisation des outils numériques est en grande partie considérée par le jeune comme un moyen de communiquer et de rester en contact avec ses ami(e)s. A cet âge la proximité avec d'autres adolescents est primordiale pour le développement personnel et affectif de l'ado.

Conclusion du rapport: "oui aux loisirs numériques à dose raisonnable, mais l’école reste la vraie source de stimulation du cerveau".

À VOIR AUSSI:

10 chiffres déprimants sur les 18-35 ans

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



> Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?