NOUVELLES
01/02/2014 08:49 EST

Recueillement à L'Isle-Verte (VIDÉO)

Une messe commémorative a été célébrée pour les victimes de l'incendie de la résidence du Havre à L'Isle-Verte, au Bas-Saint-Laurent.

Un millier de personnes étaient présentes, dont le premier ministre du Canada, Stephen Harper, la première ministre du Québec, Pauline Marois, le chef du Nouveau Parti démocratique, Thomas Mulcair et la mairesse de Lac-Mégantic, Colette Roy-Laroche.

À sa sortie de l'église, le premier ministre Harper a tenu à offrir de nouveau ses condoléances aux familles endeuillées et à la population.

« C'est vraiment un très bel endroit, mais c'est une très grande tragédie. Je pense que tout le monde peut s'identifier dans la douleur ici. Nous avons tous des parents, des grand-parents et des aînés qui sont vulnérables et une telle tragédie brise le coeur de tout le monde », a souligné M. Harper, en remerciant, du même souffle, la centaine de premiers répondants, de députés et de bénévoles qui font des recherches sur le terrain ou accompagnent les résidents dans cette épreuve.

Pour sa part, la première ministre du Québec, Pauline Marois, qui en est à sa deuxième visite à L'Isle-Verte depuis la tragédie, espère que la cérémonie soit un baume pour la communauté qui traverse des moments difficiles­.

« On sait ce que c'est de perdre un parent, un grand-parent, un ami, un frère, une soeur... Et comme c'est toute la communauté qui est éprouvée, c'était important pour moi d'être ici, a précisé Pauline Marois. J'ai le goût de dire à cette communauté : '' prenez soin des gens qui restent, qui sont autour de vous et qui ont besoin de vous '' ».

Dans son homélie, le curé de la paroisse, Gilles Frigon, a souligné que personne ne mérite de finir sa vie de façon aussi dramatique. Il a ajouté que la consolation pour les chrétiens c'est la certitude que les personnes disparues sont maintenant passées de la mort à la vie.

« Car jamais rien ne nous séparera de l'Amour. Par sa mort et sa résurrection, le Christ a vaincu toutes les puissances de mal et de mort qui pourraient anéantir l'enfant de Dieu que nous sommes » a expliqué le père Frigon.

« Prenons et apprenons cette leçon et ne passons plus jamais à côté de la vie, de la vraie vie qui se vit entre l'amour de Dieu et l'amour du prochain. Tout le reste n'est qu'illusion. » — Le curé Gilles Frigon

Par ailleurs, le curé Gilles Frigon a signifié qu'il n'accorderait plus d'entrevue aux médias par respect pour les familles qui ont perdu des proches dans la tragédie et qui doivent amorcer maintenant leur période de deuil en privé.

L'archevêque de Rimouski, monseigneur Pierre-André Fournier a prononcé les premiers mots de réconfort en ouverture de cérémonie. Tout de suite après, un paroissien, M. Joël Bujold, est venu livrer un message du pape François.

Les recherches entrent dans une phase critique

La messe était l'occasion pour les citoyens de L'Isle-Verte de se réunir et de se recueillir. Mais au village, les citoyens ont surtout hâte que tous les corps des victimes soient retrouvés, afin de pouvoir vivre le deuil dans la tranquillité.

La Sûreté du Québec a indiqué samedi que trois nouveaux corps ont été retrouvés dans les décombres de la résidence incendiée, portant le bilan à 27 morts. Cinq personnes sont toujours disparues

Les recherches sont entrées vendredi dans un « secteur névralgique », certains indices permettant de croire qu'il s'agirait de l'endroit où l'incendie a débuté dans la nuit du 23 janvier. Après avoir été suspendues quelques heures, les recherches ont repris samedi en avant-midi.

La porte-parole du Bureau du coroner, Geneviève Guilbeault, a pour sa part confirmé samedi l'identification d'une 10e victime.

INOLTRE SU HUFFPOST

Incendie dans une résidence pour personnes âgées à L'Isle Verte (23 janvier 2014)