NOUVELLES
01/02/2014 04:12 EST | Actualisé 03/04/2014 05:12 EDT

Le Canadien s'incline en prolongation devant le Lightning de Tampa Bay

RICHARD WOLOWICZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AF

MONTRÉAL - Nate Thompson a marqué deux buts, dont celui de la victoire en prolongation, et le Lightning de Tampa Bay a arraché un gain de 2-1 au Canadien, samedi après-midi.

Thompson a marqué sur le premier tir du Lightning (32-18-5) en temps supplémentaire, alors qu'il restait 23 secondes au cadran, et a procuré la victoire aux siens. Les troupiers de l'entraîneur-chef Jon Cooper ont ainsi arrêté à deux leur série de défaites.

«C'est l'une des équipes les plus rapides dans la ligue. Ils sont toujours premiers sur la rondelle, et ils sont difficiles à affronter, a déclaré l'entraîneur-chef du Canadien Michel Therrien. On a trouvé une façon de venir de l'arrière, mais ils ont marqué alors que nous étions en avantage numérique. C'était un but étrange, mais ces choses se produisent.»

Daniel Brière a marqué en troisième pour le Canadien (29-20-6), qui a vu sa séquence de deux victoires être interrompue.

Carey Price, qui a reçu la Coupe Molson pour le mois de janvier chez le Canadien avant la rencontre, a effectué 34 arrêts. Son adversaire, Ben Bishop, a repoussé 28 lancers. Bishop, qui représentera les États-Unis à Sotchi, était un cas incertain avant la rencontre puisqu'il a reçu le patin d'un coéquipier derrière la tête jeudi soir, contre les Sénateurs d'Ottawa.

Michaël Bournival, qui est ennuyé par les symptômes d'une grippe, n'a pas participé à la rencontre. Il a été remplacé par Christian Thomas, qui a été rappelé des Bulldogs de Hamilton jeudi et qui disputait son deuxième match seulement dans la LNH. Thomas affrontait pour l'occasion son père, Steve, qui est entraîneur-adjoint du Lightning. Brandon Prust, qui a raté l'entraînement de vendredi à cause d'une grippe lui aussi, a retrouvé son poste au sein de la formation partante. Il a livré des combats à Jean-Philippe Côté et ... Bishop.

La fiche du Tricolore contre le Lightning cette saison est désormais de 1-0-2. Le Canadien en a aussi profité pour porter son dossier à 11-8-4 les samedis de la fin de semaine du Super Bowl depuis 1990-91. Le Tricolore n'aura pas le temps de reprendre son souffle puisqu'il dispute son prochain match dès 13h dimanche contre les Jets de Winnipeg.

Subban contre son camp

En dépit de l'heure hâtive de la rencontre, les deux équipes ont offert un bon rythme en début de match. La fougue de Nikita Kucherov lui a même permis d'obtenir un tir de pénalité après avoir été accroché par Nathan Beaulieu, alors qu'il tentait de filer en échappée. Price l'a toutefois frustré d'un bel arrêt de la jambière gauche. C'était 0-0 au premier entracte.

Les deux équipes ont affiché une baisse de régime au deuxième vingt et en conséquence quelques pénalités ont été appelées de part et d'autre. Le Lightning a d'ailleurs ouvert la marque d'une façon étrange à 5:58, pendant que Alex Killorn se trouvait au cachot pour obstruction sur le gardien.

Thompson a dirigé une passe anodine vers la cage du CH et Subban, qui s'amenait en repli défensif, a voulu l'intercepter mais a plutôt redirigé par erreur la rondelle derrière Price. C'était seulement le troisième but accordé par le Tricolore en avantage numérique cette saison, et le sixième marqué par le Lightning en désavantage.

Bishop impliqué dans une échauffourée

Les esprits se sont ensuite échauffés pendant une pause publicitaire. Prust a asséné un coup de bâton dans l'entre-jambe de Bishop après avoir échangé quelques mots avec lui, et les deux en sont venus aux coups. Ç'a provoqué une mêlée générale le long de la rampe dans le territoire du Lightning, et même Price a voulu s'en mêler — en vain. Une panoplie de pénalités ont été décernées, mais c'est finalement le club floridien qui a gagné au change et profité d'une autre supériorité numérique.

«Bishop n'arrêtait pas de se plaindre, alors quand j'ai sauté sur la patinoire pendant la pause et je lui ai dit de se la fermer, a expliqué Prust, sourire en coin. On s'est échangé quelques remarques et il est venu à ma rencontre. Donc je me suis défendu. (...) J'ai placé mon bâton entre ses jambes pour le repousser.»

La foule s'est alors mise de la partie en scandant «Bishop! Bishop!» chaque fois que le caoutchouc s'approchait de lui.

Brière a créé l'égalité à 7:25 en décochant un tir des poignets vif dans la lucarne, alors qu'il était laissé seul dans l'enclave. Il s'agissait d'un deuxième but en autant de matchs pour l'attaquant québécois, qui n'avait obtenu que 5:09 de temps de glace jusque-là dans la rencontre. Le Canadien a menacé dans les derniers instants du match, mais ça n'a rien donné.

INOLTRE SU HUFFPOST

La saison 2013-2014 de la LNH en vidéos