Mathieu Baron : de «Loft Story» à «Unité 9» (ENTREVUE/PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
MATHIEU BARON
Courtoisie

Mardi dernier, un nouveau personnage a fait son apparition dans Unité 9 et a causé énormément de réactions sur les réseaux sociaux. Dans une courte scène, en début d’épisode, l’IPL AC-4 a informé Michelle (Catherine Proulx-Lemay) que son ex-conjoint avait mis le cap sur Sept-Îles avec ses enfants, ce qui a provoqué la colère de la détenue.

Les observateurs qui ont cru reconnaître Mathieu Baron sous les traits du gardien ne se sont pas trompés. C’est bien le gagnant de Loft Story 2006 et participant à Loft Story All Stars, en 2009, qui est entré dans la prison de Lietteville pour y faire régner l’ordre. Sur Facebook et Twitter, plusieurs n’étaient pas certains qu’il s’agissait bel et bien de Mathieu Baron; après tout, le gaillard a beaucoup changé physiquement depuis que la téléréalité de feu TQS l’a fait connaître, il y a huit ans.

Or, son évolution ne se mesure pas seulement à sa stature. À 30 ans, Mathieu Baron sait davantage ce qu’il veut qu’à 22 ans, quand il a soudainement été projeté sous les feux de la rampe.

«Ma philosophie a changé, dans les dernières années, explique Mathieu. J’ai vécu beaucoup de choses entre l’âge de 22 et 25 ans, et je réalise aujourd’hui que j’ai eu beaucoup d’opportunités mais, à ce moment-là, c’était impossible pour moi d’en profiter. Aujourd’hui, je suis ouvert à toutes sortes de propositions. Et, avec l’expérience et la maturité que j’ai acquises, je prendrai le temps de les évaluer un peu mieux, et je prendrai les bonnes décisions.»

mathieu baron

Détermination

Mathieu n’a jamais caché son ambition de devenir comédien. Après Loft Story 2006, il a suivi une formation de jeu aux Ateliers Danielle Fichaud. De fil en aiguille, il a obtenu des contrats de figuration et de doublure et des troisièmes rôles dans Lance et compte, 19-2 et le film La run. On l’a aussi entendu sur les ondes de NRJ, en 2010.

«Ça n’a pas été évident, reconnaît Mathieu. Il ne faut jamais lâcher et il faut s’entourer de gens qui croient en nous. Danielle Fichaud a été l’une des premières à me donner ma chance, en acceptant de me donner des cours. Elle a été une grande source de motivation pour moi, pour m’inciter à ne pas abandonner.»

S’il admet s’être égaré à quelques reprises en cours de route, le garçon préfère aujourd’hui laisser le passé derrière, regarder devant et concentrer ses efforts sur un objectif précis. Il est prêt à tout mettre en œuvre pour se tailler une place comme acteur au Québec. Il est redevenu actif dans le circuit de la figuration et prévoit suivre d’autres cours pour se perfectionner encore davantage. Il est actuellement à la recherche d’un agent qui pourrait lui permettre de décrocher des auditions. En attendant, il travaille à temps partiel à l’Agence de casting Carole Dionne.

Craint-il qu’on l’associe encore à Loft Story et qu’on lui refuse des rôles en raison de son image d’hier? Lucide, notre homme sait qu’il rencontrera des barrières sur son chemin. Mais il est prêt à les éliminer une à une, avec du temps, du travail et de la détermination.

«On apprend de nos erreurs, et en focalisant sur ce qu’on veut, en continuant d’y croire, on peut atteindre nos objectifs, fait-il valoir. Je sais d’où je viens. Je n’ai pas fait l’École nationale, je n’ai pas fait 12 ans de théâtre. J’ai fait une téléréalité, j’ai été un tata. Mais j’ai eu le rôle dans Unité 9. Je suis tellement reconnaissant envers Jean-Philippe Duval, le réalisateur, qui m’a donné ma chance! C’est ce genre de personne qu’il faut rencontrer, dans un parcours, pour avancer.»

«En même temps, si je n’avais pas fait le Loft, si mon visage n’était pas connu aux yeux des Québécois, est-ce que mon passage dans Unité 9 aurait fait autant de bruit sur les réseaux sociaux? Peut-être que la roue tourne pour me donner une autre poussée, et que cette image peut aussi me servir.»

mathieu baron

Expérience formidable

C’est en croisant une amie sur un plateau où il faisait de la figuration, il y a quelques mois, que Mathieu Baron a vu les portes d’Unité 9 s’ouvrir devant lui. Cette personne bossait aussi pour le téléroman de Danielle Trottier et lui a proposé d’y tenter sa chance comme figurant. Au début, l’IPL qu’il incarne ne faisait que passer à l’écran, puis a été promu en troisième rôle muet. La scène qui a été diffusée mardi, dans laquelle il lançait ses premières répliques, a été la toute première qu’il a enregistrée.

«J’étais assez nerveux, rigole Mathieu. C’était le 17 septembre. Je m’en souviens très clairement, parce que mon père, qui habite en Europe, était en visite ici pour quatre jours. Ça faisait un an que je ne l’avais pas vu, et c’était la dernière journée de son petit voyage. Et j’étais conscient qu’une chance comme celle-là, de tourner dans une production de Fabienne Larouche, n’est pas donnée à tous les jours.»

«Mais, à un moment donné, j’ai oublié le stress, enchaîne-t-il. Catherine Proulx-Lemay et Salomé Corbo, avec qui je jouais, m’ont tellement mis à l’aise! Ce sont des comédiennes et des personnes extraordinaires. Tout le monde m’a aidé, je ne me suis jamais senti imposteur. L’équipe d’Unité 9, du perchiste aux maquilleuses, est comme une grande famille, et je ne les remercierai jamais assez.»

Son rôle d’IPL AC-4 pourrait revenir ponctuellement d’ici la fin de la présente saison d’Unité 9, dépendamment des segments qui seront coupés ou pas au montage, et il n’est pas impossible qu’on le retrouve l’an prochain. Sinon, Mathieu Baron a entrepris des «commencements de pourparlers» pour d’éventuels projets devant la caméra. On peut suivre ses activités sur sa page Facebook personnelle.

Par ailleurs, dans ses temps libres, Mathieu Baron entraîne depuis huit ans une équipe de jeunes déficients intellectuels au hockey avec son bon ami, le comédien Emmanuel Auger, à Laval. La bande s’appelle Les différents, et sera bientôt la vedette d’un documentaire conçu par la réalisatrice Hélène Choquette. Le film s’intitule pour l’instant Les différents – le documentaire, et sera présenté à TVA au cours de l’année 2014. On y verra évoluer les jeunes hockeyeurs dans leur quotidien. On peut suivre le développement du portrait sur Facebook, sur la page Les différents le documentaire.

VOIR AUSSI SUR LE HUFFPOST QUÉBEC

Close
Quelles séries regardez-vous en 2014?
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?