NOUVELLES
31/01/2014 08:40 EST | Actualisé 31/01/2014 08:40 EST

L'identité de la victime étranglée par son foulard révélée

Radio-canada

Le bureau du coroner du Québec a rendu publique l'identité de la femme morte étranglée par son foulard coincé dans le mécanisme d'un escalier mécanique du métro.

Il a indiqué qu'il s'agissait de Naima Rharouity, d'origine marocaine, âgée de 47 ans. Mme Rharouity avait deux enfants, deux garçons âgés de 5 et 8 ans. Elle était au pays depuis 18 mois.

Son mari est à l'étranger et la garde des enfants a été confiée à des membres de la communauté marocaine, encore sous le choc. Surtout que Mme Rharouity était très impliquée dans sa communauté.

Le coroner Paul Dionne a été désigné pour mener l'enquête. Il travaillera de concert avec la police de Montréal et la Régie du bâtiment, qui est responsable de l'application de la Loi sur le bâtiment.

Mme Rharouity a connu une fin atroce dans le métro de Montréal jeudi matin. Le drame s'est produit vers 9 h 15, à la station de métro Fabre, dans l'arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension.

Au moment où elle se dirigeait vers le quai d'embarquement, son foulard s'est coincé dans le mécanisme de l'escalier roulant. En tentant de le libérer, ses cheveux se sont également coincés. Elle n'a pas réussi à retirer son foulard à temps et s'est retrouvée prise au bas de l'escalier. « Le tout se serait resserré autour de son cou et la dame aurait succombé à ses blessures à cause qu'elle aurait été étranglée par son foulard », a indiqué Jean-Pierre Brabant, porte-parole du SPVM.

C'est la première fois que Urgence-Santé intervient pour un tel cas de strangulation dans les escaliers roulants.

L'enquête du coroner pourrait prendre plusieurs mois. Pour une raison qu'on ne connaît pas, la caméra de surveillance n'a pas capté l'accident.

La communauté maghrébienne de son côté à l'intention d'organiser une collecte de fonds pour venir en aide aux enfants de Mme Rharouity.

INOLTRE SU HUFFPOST

7 stations de métro où (presque) personne ne va