Les régimes liquides: detox ou intox?

Publication: Mis à jour:
DETOX
green organic wheat grass shot... | shutterstock

Vous avez tous une ou un ami(e) qui a déjà testé un régime "Jus". Et si vous ne connaissez personne dans votre entourage, pensez aux stars. Vous y êtes, la dernière en date à s'être fait gronder par les nutritionnistes, n'est d'autre que Gwyneth Paltrow. La célèbre actrice américaine a publié, la semaine dernière, sur son billet mondialement connu Goop un post qui vente les mérites de la cure detox en hiver.

Perdre les livres emmagasinés pendant les fêtes et éliminer les toxines de votre corps afin de retrouver un corps sain et un bon état d'esprit pour affronter cette nouvelle année, tel est le credo de cette cure. Le principe est très simple: vous n'avez le droit à rien de solide. Uniquement des liquides, selon vos envies: thé noir, jus de pomme, jus de légumes, eau, citron chaud...

Les régimes liquides sont les plus appréciés des femmes qui veulent perdre beaucoup de poids en peu de temps et retrouver un corps en bonne santé. La plupart de ces régimes se basent sur trois objectifs communs: éliminer les toxines accumulées, baisser le taux de sucre dans son alimentation et redorer son amour propre.

Mais que valent ces cures liquides detox, associées la plupart du temps à des régimes miracle? Le docteur Gilles Demarque nutritionniste à Paris répond à nos questions:

Le HuffPost: Il y a beaucoup de confusion entre "cure detox" et "régime liquide". Quelles sont les différences significatives entre ces deux phénomènes?

Gilles Demarque : Il ne faut pas faire l’amalgame entre cure detox et régime liquide. Une cure detox a pour objet l’élimination des toxines que l’organisme a accumulées par l’alimentation (par tout autre voie, accumulation d’acide lactique après une activité intense et soutenue par exemple). Elle utilise des aliments qui contiennent des principes actifs qui favorisent l’élimination hépatique, par exemple la betterave qui contient de la bétaïne favorisant l’élimination hépatique ; l’élimination rénale, par exemple l’artichaut qui favorise l’élimination de l’eau par les reins ; l’élimination digestive, par exemple avec les pruneaux qui la favorisent.

Le régime liquide est une manière de s’alimenter avec des aliments qui ne se présentent pas sous forme solide, c’est par exemple le type d’alimentation que l‘on utilise pour nourrir les grands brûlés qui ne peuvent pas mastiquer, il sont donc nourris par sonde gastrique directement reliée à une poche alimentaire dont la composition est parfaitement équilibrée, tant en glucides, lipides, protéines qu’en micronutriments, cette poche pouvant contenir de la viande mixée mais pour le grand public un régime liquide reste un régime ne contenant pas de viande ni de poisson, ni de féculents et dont les fruits et légumes sont mixés dans un seul but : perdre du poids.

HP: Que pensez-vous de l'efficacité d'un régime liquide? Peut-on parler de régime miracle?

GD : Même si le but est toujours de perdre du poids, l’appréhension du public vis-à-vis du régime est en train de changer. La prise de conscience des risques d’une restriction alimentaire se fait doucement, la reprise de poids après un régime restrictif est perçue comme quasi inéluctable, le risque de carences micro nutritionnelles (vitamines, minéraux) est bien compris. Malgré cela, les régimes miracle de printemps ont encore des bons jours devant eux.

Alors les régimes à base de jus de fruits et de soupe ne sont ni meilleurs ni plus mauvais qu’un autre. Ils ont pour eux que les fruits et légumes sont des glucides (fructose, saccharose) riches en vitamines et minéraux et en fibres. Il est à noter que les fruits et légumes issus de l’agriculture raisonnée sont plus riches en ces micronutriments que leurs homologues bio ( du fait de l’enrichissement par la fertilisation). Les fruits et légumes sont de manière générale les aliments les moins caloriques (exception faite de certains fruits gras comme l’avocat et autre fruits comme la banane, la figue…), on peut donc trouver la satiété en ayant un bilan apports énergétiques/ dépenses énergétiques favorable à la perte de poids.

HP: Leur plus gros défaut?

Ils ont contre eux de proposer une alimentation monomorphe qui aboutira forcement à une carence (il ne faut pas oublier que pour être en bonne santé, la répartition de notre alimentation journalière a été bien définie. Pour simplifier : 50% de glucides, 40% de lipides, 10% de protéines). Un régime à base de jus de fruits et de soupe doit donc inclure un apport de graisses essentiellement mono insaturées (type huile d’olive) et de graisses polyinsaturées (type huile de noix, huile de colza, huile de soja), l’apport en protéines est indispensable ( les fruits en légumes en contiennent peu, environ 1 à 2%) de même que l’apport en vitamine B12 et en vitamine D qui sont des vitamines du règne animal.

HP: Et côté fonctions physiologiques?

L’origine des troubles possibles sera en rapport avec l’absence de mastication et un dysfonctionnement gastrique, au niveau digestif si cette alimentation liquide est suffisamment riche en fibres (ce qui est le cas si on mange des fruits et légumes mixés ou moulus), il n’y aura pas de retentissement si ce n’est des selles plus molles. En revanche, il y aura d’autres désordres, par exemple il y aura moins de sécrétion salivaire, donc l’organisme ne pourra pas transformer les nitrates plasmatiques en oxyde nitrique, qui est une molécule indispensable en prévention des accidents au système cardiovasculaire ; l’estomac sécrétera moins de mucus et sera plus sensible aux ulcérations et cancérisations etc. Mais le désordre le plus important est psychologique, car se condamner à manger liquide entraîne inévitablement des troubles du comportement alimentaire et favorise le couple diabolique anorexie/boulimie.

HP: Dans tous ces régimes liquides la notion de faire un repas n'existe plus. Est-ce que ça peut poser problème d'un point de vue médical?

GD : Dans un régime liquide, la notion même d’alimentation n’existe plus, tous les repères sociaux disparaissent, le plaisir du goût aussi. Dans ces conditions parler de faim et de satiété est hors propos car une personne qui s’alimente avec des aliments liquides n’aura plus aucun rythme alimentaire, pouvant au final manger toutes les heures ce qui entraînera des désordres du métabolisme glucidique et lipidique, ce qui augmente le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète, de surpoids et de cancer.

HP: En résumé?

GD : En conclusion un régime à base de jus de fruits et de soupe favorise un retour vers une alimentation plus végétarienne, ce qui va dans le bon sens d’une bonne santé car on mange trop de viande et de poisson dans nos sociétés. Il peut permettre de perdre du poids et même rapidement mais il faut faire attention d’être conseillé par un spécialiste de la nutrition pour éviter des carences qui pourraient être néfastes pour la santé.

Passons aux cures detox, maintenant. Des naturopathes les recommandent à chaque fin de saison pendant 5 jours. Objectif: éliminer les toxines accumulées. C'est une bonne idée?

Faire une cure detox, utilisant des aliments dont les propriétés dépuratives sont reconnues, est utile. C’est la fameuse journée huile de foie de morue de nos grands-mères… Affirmer qu’il faille en faire une à la fin de chaque saison et qu’elles doivent durer 5 jours ne me paraît pas être une bonne démarche. Chacun est différent, chacun a un mode de vie personnel, mais globalement on peut concevoir que la fin de l’été peut correspondre à la fin des excès commis durant les vacances et que la fin de l’hiver corresponde la fin des excès commis durant les fêtes de fin d’année. Quant à dire qu’elles doivent durer 5 jours, pourquoi pas 4 ou 6.

HP: À partir de combien de jours ces cures détox peuvent-elles devenir dangereuses pour la santé?

GD: Pour moi, le but de la detox est bien sûr de favoriser l’élimination des toxines accumulées mais aussi de bien ressentir son corps, de manière plus globale et de retrouver plus de liberté physique et morale. Essayer de diminuer voire éliminer les sensations désagréables (jambes lourdes, digestion difficile, somnolence et migraines, crampes et douleurs musculaires ou articulaires par exemple) me paraît une bonne approche, c’est pour cela que je considère que l’activité physique fait partie intégrante de la detox.

Une cure detox étant obligatoirement carencée, il ne faut pas la prolonger Mais ce n’est pas parce que vous serez carencé en vitamine D pendant 5 à jours d’affilée que vous déclencherez une déminéralisation osseuse ou que vous augmenterez votre risque cardiovasculaire. Il faut en revanche retrouver rapidement une alimentation équilibrée. La cure detox deviendra dangereuse si vous en faites votre mode alimentaire habituel. Vous auriez tout faux car vous vous priveriez des plaisirs de la table alors que le but même de la cure detox est de pouvoir se permettre un ou plusieurs repas hédoniques sans prendre de poids.

En conclusion, dans le cadre d'une alimentation saine: une activité physique régulière, une très bonne hydratation, une consommation régulière de fruits et légumes ponctuée d’excès plus ou moins fréquents (inutile de faire une journée détox deux fois par mois). Il s’agit d’une journée totalement végétarienne utilisant au maximum les fruits et légumes favorisant l’élimination des toxines (voir liste sur le site du docteur Demarque) c’est largement suffisant.

HP: Certaines célébrités affirment qu'elles réalisent des cures detox pendant des semaines voire des mois. Ce phénomène est-il vraiment possible?

GD : Oui, ce phénomène est possible et viable, en matière d’alimentation et de régimes, on voit tellement de choses que celle-ci n’est pas la plus aberrante. N’oublions pas que les cures detox font appel des fruits et légumes qui au moins contiennent toutes des antioxydants. Mais comme je vous l’ai dit lors de votre précédente question, les carences, notamment en acides aminés essentiels (méthionine, tryptophane…. ), vitamine B12, vitamine D mais aussi en graisses de type oméga 3 vont s’accentuer en entraînant des désordres métaboliques (cardiovasculaires, psychologiques, endocriniens, neurologiques etc.). C’est pour cela que l’alimentation des végétaliens (qui ne mangent pas de protéines animales) est dangereuse et peut être mortelle par l’apparition d’une maladie de Biermer liée à l’absence d’apport de vitamine B12.

HP : Pour conclure que conseillez-vous aux personnes qui souhaitent faire une cure detox cet hiver? Et si les régimes liquides sont trop dangereux pour la santé, avez vous un régime à conseiller aux lecteurs du Huffington Post?

Le régime que je conseille est un régime de bon sens tourné vers le plaisir qui intègre les valeurs culturelles et sociales propres à chaque individu. Au quotidien, une alimentation diversifiée et variée rythmée en trois ou quatre prises alimentaires adaptées à l’activité qui va suivre le repas est déjà une bonne approche pour conserver le plaisir individuel et social que peut procurer l’alimentation.
Ensuite trouver la satiété à table par les fruits et légumes plutôt que par les féculents et le pain me paraît être un gage de contrôle pondéral ; on a trop tendance à se rassasier avec le plat et à passer à la saveur sucrée. Le dessert uniquement pour le plaisir, c’est la porte ouverte à soit: sauter les fruits et passer directement au café OU prendre un dessert trop gras et trop sucré par gourmandise.

Je considère que le dessert fait partie intégrante du repas, que l’on doit encore avoir de l’appétit après le plat principal et que la satiété doit être recherchée par les fruits, même si on mange une petite part de gâteau.

Pour finir n’oubliez pas que manger trop salé vous fera faire de la rétention d’eau, favorisera les capitons, la cellulite, la prise de poids et les maladies cardiovasculaires. De toutes façons, vous ne perdrez pas de poids si vous rajoutez plus de 3 grammes de sel par jour dans votre alimentation (je lai vérifié à maintes reprises) chez mes patients, dans le même registre, il est important de boire très régulièrement et non pas par à-coups.

En conclusion, avec une alimentation de ce type très diversifiée et variée correspondant à des apports journaliers globaux:
-pour moitié en glucides (fruits et légumes, féculents, produits sucrés) majoritairement tournée vers les fruits et légumes,
- pour 40% en lipides (essentiellement orientés vers les graisses végétales de type huile de soja, de colza, de noix, d’olive, et /ou graines oléagineuses)
- et pour 10% de protéines, donc en diminuant la consommation de viande et de poisson sans les supprimer complètement (un apport de 100gr par jours est largement suffisant, il ne faut pas oublier que les féculents sont aussi une bonne source de protéines, mais ne contiennent ni vitamine B12, ni Vitamine D).

Vous resterez à un poids de bien-être ou bien vous le retrouverez naturellement. Il ne faut pas oublier que l’équilibre est un point de convergence, quel que soit le point de déséquilibre de départ, que vous soyez trop maigre ou trop gros, ce type d’alimentation pour fera retrouver votre poids de forme. Quant aux repas excessifs, trop gras, trop alcoolisés, trop sucrés , trop long ou trop répétés, la discipline de la journée détox de type végétarien vous fera reperdre le kilo pris lors de l’excès (par rétention d’eau) et soulagera les organes de détoxification qui retrouveront rapidement leur fonction naturelle : le foie, les reins, les intestins. La journée détox après un excès fait perdre plus d’un kilo dans les deux jours qui suivent.

Pour être complet, la prise en charge de l’alimentation émotionnelle est indispensable pour réussir la démarche d’un retour vers un état de bonne santé.

À VOIR AUSSI:

Close
Les pires régimes du monde
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?