DIVERTISSEMENT
30/01/2014 01:00 EST | Actualisé 30/01/2014 01:05 EST

Un musicien change de nom d'artiste à cause du collectif Fauve

Courtoisie

C'est le récit d'une usurpation artistique. Vous avez probablement entendu parler de Fauve ≠, collectif de musiciens français qui était de passage aux FrancoFolies en juin dernier et qui sera de passage à Montréal en lumière le 22 février prochain. Mais il y a un autre Fauve... Nicolas Julliard alias Fauve lui aussi, musicien suisse a publié un texte, relayé ensuite par Les Inrocks dans lequel il explique devoir abandonner son nom de scène.

À LIRE AUSSI:

- Le phénomène Fauve se transporte à Montréal (ENTREVUE)

"Ce soir, je viens de chanter pour la dernière fois sous le nom de Fauve. Ce nom d’artiste n’est plus le mien. Le jeu s’achève, poker menteur. Le deuil n’est pas facile à faire. Depuis deux ans, je vis avec cette douleur. La découverte, d’abord, au hasard du web, d’une vidéo d’un Fauve qui n’est pas moi", raconte Julliard.

Un des titres du Fauve (Nicolas Julliard):

Le message décrit sa réaction à la fulgurante apparition du collectif dans les palmarès musicaux et la presse. Sur la route depuis presque 15 ans, le musicien explique aussi "la souffrance quotidienne de voir grandir le phénomène".

Avant de s'interroger: "Un nom d’artiste, unique et précieux, est-il aujourd’hui soumis au régime du libéralisme le plus sauvage, à la loi du plus fort?"

EN MUSIQUE:

Fauve ≠ Fauve

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?