NOUVELLES

Près de 950 employés de Best Buy et Future Shop sans emploi

30/01/2014 10:40 EST | Actualisé 30/01/2014 10:40 EST
PC

La popularité des achats en ligne force le détaillant électronique Best Buy à poursuivre sa restructuration au Canada ce qui se traduit par le congédiement de près de 950 employés à temps plein.

Ces pertes d'emploi touchent des magasins des enseignes Best Buy et Future Shop à la grandeur du pays. Le détaillant Best Buy précise qu'il offrira des indemnités à ceux qui se retrouveront sans emploi, tout en leur offrant un programme d'aide.

« Au cours de la dernière année, nous avons vu nos ventes en ligne augmenter de plus de 50 % », explique le président et directeur de l'exploitation de Best Buy au pays, Ron Wilson, dans un communiqué. Il ajoute que l'entreprise doit s'adapter aux changements d'habitudes de ses clients.

Un an plus tôt, Best Buy avait fermé 15 magasins au Canada. Environ 900 travailleurs avaient perdu leur emploi. Best Buy mentionnait alors vouloir adapter son offre, notamment avec l'ouverture de magasins Best Buy Mobile. Le détaillant mise toujours sur cette stratégie qui prévoit entre autres l'ajout d'espaces réservés à des fournisseurs, comme Microsoft et Samsung, dans ses magasins existants.

Best Buy compte 265 magasins au Canada sous les enseignes Best Buy et Future Shop.

Les défis du commerce de détail

Best Buy n'est pas le seul détaillant canadien à devoir composer avec la popularité croissante des achats en ligne.

Au cours des derniers mois, Sears a multiplié les congédiements. Mercredi, ce détaillant en difficulté annonçait la perte de 624 emplois, soit quelques jours après avoir éliminé plus de 1600 postes avec l'impartition à l'étranger de ses centres d'appels. D'autres pertes d'emplois avaient été annoncées par Sears en novembre, ainsi que des fermetures de magasins en octobre, tout comme d'autres suppressions de quelques centaines d'emplois plus tôt en 2013.