DIVERTISSEMENT
26/01/2014 09:31 EST | Actualisé 30/01/2014 11:38 EST

Des mélodies de soie avec un soupçon de...Grenadine (ENTREVUE)

Les chansons pop de Julie Brunet, alias Grenadine, avaient déjà séduit des milliers d’oreilles en 2010 avec la parution de son EP. Voilà qu’elle nous dévoile maintenant son tout premier album en carrière, résultat de cinq années de douce confection.

D’abord violoniste, Julie Brunet a longtemps accompagné des artistes tels Cœur de Pirate et Monogrenade en tournée et en studio. L’idée de s’accomplir en solo a tranquillement fleuri en elle, sans qu’elle n’y brusque quoi que ce soit. « C’est vrai que j’ai pris beaucoup de temps pour construire mon disque, mais je n’en suis pas mécontente. Je souhaitais avoir quelque chose dont je suis vraiment satisfaite et qui me représente bien », explique-t-elle lors d’un entretien effectué au café Le moineau masqué.

Pour la réalisation de ce premier effort, Grenadine a fait appel à l’intelligence musicale de Jérôme Minière. Façonnant les maquettes d’abord conçues par l’auteure-compositrice-interprète, Minière a ainsi teinté l’album de fins arrangements. D’un plan sonore, les mélodies sont soyeuses et donnent rapidement envie de fredonner. Certes, on y retrouve une petite dose de sucre - après tout, la grenadine, c’est sucré, non? - mais le cocktail demeure bien dosé et les arrangements recherchés et délicats viennent équilibrer la recette. Assurément, le travail de Jérôme Minière y est pour quelque chose.

L’amour avec un grand E

Grenadine ne s’en cache pas, l’amour est au centre de ses textes. Summerlove, Amours microscopiques, L’amant lamentable, Amour de glace; la chanteuse aborde la thématique sous toutes ses formes, en laissant une place particulière à l’échec. « On me l’a fait remarquer dernièrement; le thème de l’échec se retrouve souvent dans mes textes. L’échec, l’échec amoureux, l’échec dans une relation, ou même dans un aspect de la vie… », raconte-t-elle.

Les amours tourmentés évoqués dans ses pièces lui permettent-ils de croire en l’amour? «Une chose est certaine, c’est que l’amour semble m’inspirer», dit-elle en riant. «Mais oui, j’y crois, c’est sûr», renchérit-elle. « Je raconte des histoires qui sont les miennes, mais aussi des histoires qui sont arrivées à d’autres ou juste des choses qui n’ont pas de liens avec ma vie réelle. […] L’album représente la deuxième moitié de ma vingtaine. Il y a certainement une évolution qui s’est faite. Je crois que la perception de l’amour évolue beaucoup, surtout dans la vingtaine. C’est une période assez charnière. »

Dans ses textes dégageant tantôt la tristesse tantôt l’amertume, la jeune dame réussit un beau jeu de contraste en conservant un discret sourire dans la voix. « C’est la beauté de la pop ! On peut tout transformer », affirme-t-elle.

À la française…

L’artiste utilise par ailleurs un accent international pour la livraison de ses textes. L’esprit «chanson française» est donc prédominant. On baigne légèrement dans les univers de Vanessa Paradis ou Carla Bruni. Il y a fort à parier que Julie Brunet gagnera facilement son public outremer.

Sur scène, la chanteuse sera accompagnée par Mathieu Collette et Marc-Étienne Mongrain. Optant pour la formule trio, elle a donc dû épurer ses compositions pour y transposer son disque. «On a tout fait à deux, Jérôme et moi, mais il y a plusieurs instruments, plusieurs couches de travail. Je me suis donc assise et j’ai vraiment tenté de conserver ce qui était le plus pertinent pour l’auditeur. Je crois que l’univers du CD se retrouvera bien en live», entrevoit-elle.

Le public pourra découvrir les nouveaux titres de Grenadine lors d’un lancement gratuit proposé au Savoy du Métropolis ce mercredi, 29 janvier à 17 h. Elle se produira également en première partie des Hay Babies le 16 avril au Théâtre Petit-Champlain de Québec, ainsi qu’au Divan Orange le 23 avril. Plus de détails sur son site officiel et sur sa page Facebook.

L'album de Grenadine sera disponible dès mardi.

EN VIDÉO:

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?