NOUVELLES

Ukraine: un oligarque très influent condamne le recours à la force

25/01/2014 07:24 EST | Actualisé 27/03/2014 05:12 EDT

Rinat Akhmetov, l'homme le plus riche d'Ukraine et le principal sponsor du parti du président Viktor Ianoukovitch, a condamné samedi le recours à la force dans le pays, théâtre ces derniers jours de heurts violents entre policiers et manifestants radicaux.

"Il ne peut y avoir qu'une solution à la crise politique, une solution pacifique. Tout recours à la force, tout recours aux armes est inacceptable", a ajouté dans un communiqué le puissant homme d'affaire.

"Avec un tel scénario, il n'y aura pas de vainqueur en Ukraine, seulement des victimes et des perdants", a-t-il ajouté.

"Les hommes d'affaires ne peuvent pas rester à l'écart quand des civils sont tués, apparaît une menace de la dislocation du pays et la crise politique risque d'entraîner une crise économique", souligne le magnat.

Le régime du président Viktor Ianoukouvitch est contesté dans la rue depuis son refus fin novembre de signer un accord d'association avec l'Union européenne au profit d'une coopération accrue avec la Russie.

Le mouvement s'est radicalisé depuis dimanche dernier avec des batailles violentes dans le centre de Kiev entre des manifestants radicaux qui jettent des pierres et des cocktails Molotov sur les policiers anti-émeutes qui riposent avec des grenades assourdissantes et des tirs de balles de caoutchouc.

Un homme blessé mercredi lors d'affrontements est mort samedi à l'hôpital de ses blessures. Jusqu'à présent, les autorités faisaient état de deux victimes, tuées par balles, et l'opposition de cinq.

M. Akhmetov, à la tête d'une fortune estimée à 15,2 milliards de dollars, est déjà sorti de son silence et a pris la défense des manifestants en décembre après une rencontre avec la secrétaire d'Etat adjointe américaine Victoria Nuland.

Selon le site ukrainien d'opposition Ukraïnska Pravda, Mme Nuland lui avait alors fait savoir qu'"en cas de dispersion des manifestants, des sanctions seraient prises non seulement contre les hauts fonctionnaires, mais contre tous ceux qui ont soutenu le régime".

Après l'éclatement de heurts à Kiev, les Etats-Unis ont annoncé avoir révoqué les visas à des responsables impliqués dans les violences.

Plusieurs actions de protestation ont eu lieu ces dernières semaines devant le bureau de Rinat Akhmetov à Kiev et même devant son appartement de luxe à Londres, les manifestants l'appelant à cesser de "financer le régime sanguinaire".

Rinat Akhmetov, 47 ans, est originaire comme Viktor Ianoukovitch de Donetsk, ville industrielle de l'est russophone du pays, dont il détient le club de football du Shakhtar Donetsk.

Il a longtemps été considéré comme l'éminence grise du Parti des régions, actuellement au pouvoir, et son principal bailleur de fonds. Il en a été député.

sjw-neo/gmo/ros

PLUS:hp