NOUVELLES

Québec: 32 disparus dont 8 morts confirmés dans l'incendie de la maison de retraite

25/01/2014 11:48 EST | Actualisé 27/03/2014 05:12 EDT

Au total 32 personnes ont disparu, dont 8 ont été déclarées décédées, dans l'incendie qui a ravagé la résidence pour personnes âgées jeudi à L'Isle-Verte au Québec, ont indiqué samedi les autorités.

"Le chiffre total de personnes disparues est de 32, sur lesquelles nous avons actuellement 8 décès confirmés", a déclaré Guy Lapointe, un porte-parole de la Sûreté du Québec lors d'un point de presse.

Les recherches pour extraire les 24 autres corps des victimes ont repris samedi matin dans les décombres de L'Isle-Verte, localité de 1.400 habitants à 230 kilomètres au nord-est de Québec sur les bords du fleuve Saint-Laurent.

Les conditions des recherches restent difficiles en raison du froid glacial et de l'épaisseur de la couche de glace qui, "par endroit, peut atteindre 60 centimètres", a expliqué Guy Lapointe.

La glace s'est formée juste après l'extinction de cet incendie avec les importantes quantités d'eau déversées sur le sinistre par les pompiers et des températures allant avec le vent jusqu'à -30 degrés.

Pour extraire les corps dans ces conditions et afin d'accélérer les recherches, les secours ont acheminé du matériel permettant de projeter "un jet d'eau très chaude utilisé habituellement pour déglacer les bateaux", a expliqué le porte-parole de la police québécoise.

Sur les 8 corps dégagés des décombres, les légistes en ont identifié deux, a indiqué Geneviève Guilbault, représentante du médecin légiste en expliquant le travail effectué à partir des dossiers médicaux ou des ADN fournies par les familles des victimes.

L'enquête sur les causes de cet incendie survenu en pleine nuit, surprenant dans leur sommeil des personnes âgées le plus souvent à mobilité réduite, s'oriente vers une piste accidentelle.

Selon Radio Canada, une cigarette serait la cause du départ du feu. Un pensionnaire aurait fumé dans sa chambre après s'être vu refuser la possibilité de se rendre dans une salle réservée aux fumeurs.

La Sûreté du Québec n'a pas confirmé cette information tant que l'enquête n'est pas bouclée. "C'est une hypothèse parmi plusieurs hypothèses", a indiqué Guy Lapointe.

mbr/are

PLUS:hp