NOUVELLES

Pologne: un employé du musée du camp de Majdanek inculpé pour actes antisémites

25/01/2014 02:46 EST | Actualisé 27/03/2014 05:12 EDT

Six Polonais ont été inculpés pour actes antisémites à Lublin, une grande ville dans l'est de la Pologne, parmi eux un employé du musée du camp de Majdanek, un des camps érigé par l'Allemagne nazie pendant la seconde guerre mondiale, a annoncé samedi la police locale.

Les hommes ont été arrêtés jeudi et vendredi en flagrant délit alors qu'ils collaient à l'arrêt de bus des affiches antisémites avec l'inscription: "Sionistes quittez Lublin", selon un communiqué de la police.

La justice a ordonnée samedi la détention pour trois mois de quatre d'entre eux, notamment un employé du musée du camp de Majdanek Krzysztof K.(la loi interdit de publier le nom de l'inculpé), qui aurait même fait imprimer une partie des affiches sur des imprimantes du musée.

"Nous sommes sous le choc après la révélation de cette affaire", a déclaré la porte-parole du musée Agnieszka Kowalczyk-Nowak, citée par la télévision TVN.

"Nous avons ouvert également une enquête interne au musée. La direction a décidé de le suspendre dans ses fonctions tant que l'affaire ne sera pas mise au clair", a-t-elle ajouté.

Agé de 50 ans, Krzysztof K. travaillait depuis une vingtaine d'années au musée dans le département des expositions.

Les autres inculpés sont des chômeurs et une entrepreneur de Lublin.

Le groupe collait les affiches antisémites depuis 2010, choisissant des rues de Lublin hors du champs des caméras de la ville. Ils risquent jusqu'à sept ans et demi de prison.

Le camp de Majdanek a été installé par l'Allemagne nazie près de la ville de Lublin en 1941 et a fonctionné jusqu'en 1944.

Selon les estimations du musée du camp, 80.000 prisonniers dont 60.000 juifs y ont été exécutés, assassinés dans les chambres à gaz, ou sont morts de faim, de maladies ou d'épuisement au travail.

Au total, 150.000 personnes sont passées par ce camp.

mc/jeb

PLUS:hp