NOUVELLES

La contestation s'étend dans le nord et l'est de l'Ukraine

25/01/2014 10:23 EST | Actualisé 27/03/2014 05:12 EDT

La contestation s'est encore étendue en Ukraine samedi, les manifestants tentant d'envahir les administrations de plusieurs régions dans le nord et l'est du pays, outre la seule partie Ouest réputée nationaliste.

Des milliers de manifestants occupent depuis jeudi les administrations de plusieurs régions de l'Ouest, notamment Lviv, bastion ukrainophone proche de la frontière de la Pologne, et réclament le départ des gouverneurs nommés par le président Viktor Ianoukovitch.

Le mouvement a gagné samedi Poltava, à l'est de Kiev, où des manifestants tentaient d'investir l'administration régionale, selon des médias ukrainiens.

Une action similaire était en cours samedi à Tcherniguiv, au nord de la capitale, près de la frontière bélarusse.

A l'ouest, la contestation s'est encore amplifiée avec l'occupation des locaux du gouverneur de la région de Vinnytsia, malgré les grenades assourdissantes tirées par les policiers antiémeute.

Outre Lviv, les manifestants occupent déjà dans l'ouest les administrations des régions de Ternopil, de Rivné, de Khmelnitsky, de Loutsk, d'Ivano-Frankivsk et de Tchenivtsi.

A Donetsk, fief de Viktor Ianoukovitch dans le bassin minier du Donbass (est) où le président bénéficie d'une importante base électorale, des manifestations de soutien au président ont en revanche eu lieu ces derniers jours.

sjw-gmo/neo/sym

PLUS:hp