NOUVELLES

Ukraine: l'oposition occupe les bâtiments publics dans quatre régions de l'ouest

24/01/2014 06:53 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

Les manifestants de l'opposition ukrainienne occupaient vendredi les bâtiments de l'administration régionale dans quatre régions dans l'ouest du pays, pris d'assaut la veille, étendant la contestation qui s'est radicalisée avec de violents heurts à Kiev.

A Lviv, bastion nationaliste, 200 manifestants ont passé la nuit dans le bâtiment de l'administration régionale qu'ils ont occupé jeudi en forçant le gouverneur Oleg Salo, nommé par le président à donner sa démission, a constaté un journaliste de l'AFP.

Comme à Kiev, où la place de l'Indépendance et les rues voisines du centre sont entourées de barricades, les manifestants à Lviv ont bâti des barricades avec des pneus et des sacs de sable devant le bâtiment de l'administration, et y ont installé une scène et des braséros.

Le gouverneur a affirmé que sa démission, signée sous la contrainte, n'était pas valide. Il est arrivé à l'administration vendredi matin mais a dû repartir sans pouvoir entrer.

Les manifestants ont également bloqué une autoroute menant vers la frontière polonaise "en signe de solidarité avec les actions à Kiev".

Les administrations sont aussi occupées dans les régions de Rivné, Ternopil et Khmelnitski (ouest).

A Tcherkassy (centre), la police a réussi à chasser les manifestants qui avaient pris d'assaut l'administration jeudi soir, et a interpellé une cinquantaine de personnes.

Vendredi matin, les manifestants ont lancé un assaut contre l'administration régionale de Tchernivtsi (ouest), près de la frontière avec la Roumanie.

La police est intervenue pour les disperser en utilisant du gaz lacrymogène, selon des témoins, mais des heurts se poursuivait dans la journée.

A Loutsk (ouest), un millier de manifestants se sont rassemblés devant l'administration régionale pour exiger la démission du gouverneur.

vt-dg-neo/lpt/abk

PLUS:hp