NOUVELLES

Open d'Australie - Rafael Nadal : "Très content de la manière dont j'ai joué"

24/01/2014 08:17 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

Rafael Nadal, le N.1 mondial, s'est dit "très content de la manière (il a ) joué" pour battre le Suisse Roger Federer en demi-finale de l'Open d'Australie, vendredi à Melbourne.

L'Espagnol s'est imposé 7-6, 6-3, 6-3 pour gagner le droit d'affronter un autre Suisse Stanislas Wawrinka en finale dimanche.

Q : Une nouvelle finale en Grand Chelem, qu'est-ce que cela représente pour vous ?

R : "Il y a beaucoup d'émotions, parce que c'est le tournoi du Grand Chelem où j'ai eu le plus de problèmes dans ma carrière. J'ai bien joué ce soir (vendredi). C'était probablement mon meilleur match du tournoi. Et je suis très content d'avoir pu faire ça en demi-finale contre Roger. Il restait sur deux grandes victoires contre (Jo-Wilfried) Tsonga et Andy (Murray). Je suis très content de la manière dont j'ai joué et d'avoir une nouvelle chance d'être en finale."

Q : Vous avez d'excellentes statistiques contre Federer. En quoi cela vous aide-t-il ?

R : "A chaque fois que j'entre sur le court contre Roger, même si je l'ai battu 22 fois sur 32 (23 sur 33 maintenant, Ndlr), je sais que je vais jouer contre un joueur incroyable. Ce qui s'est passé avant ne compte pas. Je prends chaque match comme une nouvelle histoire. Evidemment ça me donne confiance de l'avoir battu par le passé, mais ça ne veut pas dire que je vais le battre encore."

Q : Il a donné le sentiment d'essayer d'être encore plus agressif que d'habitude...

R : "Il avait déjà essayé d'être agressif par le passé, ce n'est pas nouveau. C'est un joueur capable de gagner un point sur un coup ou deux. Je m'attendais à la manière dont il allait jouer. Mais l'important pour moi c'était de bien servir, de résister en début de match. Je savais qu'il essaierait de rentrer dans le court, de prendre la balle tôt. Mais quand le match dure, ça devient plus dur. Parce que c'est difficile physiquement et mentalement de jouer de manière agressive et avec cette intensité pendant plusieurs heures. Donc je savais que plus le match allait durer, plus j'aurais des chances de faire durer les échanges, ce qui est bon pour moi."

Q : Comment voyez-vous la finale contre Stanislas Wawrinka ?

R : "Je l'ai vu jouer contre Novak et (Tomas) Berdych. Il joue très bien. Je le connais. C'est un bon ami, un mec super. Je suis content pour lui qu'il soit en finale. Il le mérite. Il joue de mieux en mieux chaque année. Il sert incroyablement bien. Il frappe très fort du fond du court. Il est très rapide. C'est très dur de jouer contre lui désormais. Je sais que ce sera un match très difficile. Si je ne suis pas à mon meilleur niveau, je n'aurai aucune chance parce qu'il reste sur beaucoup de victoires et joue très bien."

Propos recueillis en conférence de presse

cyb/ep

PLUS:hp