NOUVELLES

Les places européennes secouées par les marchés émergents

24/01/2014 01:18 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

Les Bourses européennes ont toutes chuté, certaines lourdement, vendredi en raison des craintes pour plusieurs pays émergents et leurs devises.

"La pression de l'émergent est omniprésente car la sphère émergente est poussive. On a de mauvaises nouvelles sur les devises en Argentine, en Turquie et l'activité qui pose question en Chine", relève Frédéric Rozier, conseiller de gestion chez Meeschaert Gestion Privée.

"La chute du peso argentin hier a encouragé une fuite vers les actifs de qualité: les investisseurs retirent leurs fonds des actions pour les placer dans des actifs considérés comme sûrs comme l'or", a commenté à Londres David Madden, analyste d'IG.

L'Eurostoxx, qui rassemble les principaux indices européens, a baissé de 2,85%. Le Dow Jones à Wall Street perdait 1,19% vers 17h45 GMT.

La Bourse de Paris a perdu 2,79%, Londres 1,62%, Francfort 2,48% et Zurich 2,42%.

Madrid a été la plus touchée avec une chute de 3,64% en raison de son exposition à l'Argentine.

"Les bénéfices des principales entreprises espagnoles, très exposées au continent sud-américain, peuvent souffrir profondément si cette situation perdure, sans compter la grande incertitude que provoque ce type de crise", soulignait Daniel Pingarron, analyste de la maison de courtage IG.

Le gouvernement argentin a annoncé vendredi la levée de la restriction à l'achat de dollars, ce qui équivaut à une levée du contrôle des changes et entériné de fait une dévaluation du peso.

La livre turque et le rouble ont été sérieusement malmenées vendredi, la devise russe atteignant notamment son plus bas niveau historique face à l'euro.

Même scénario en Turquie où la livre turque a continué à plonger pour enfoncer une nouvelle fois ses cours planchers historiques face au dollar et à l'euro, malgré une intervention urgente et massive la veille de la banque centrale.

Aucune place européenne n'a été épargnée avec une baisse de 2,10% à Bruxelles, de 2,30% à Milan, de 2,49% à Amsterdam. Lisbonne a toutefois limité son recul à 0,97%.

bur-jld/jpr/gg

PLUS:hp