NOUVELLES

Harper visite un camp de réfugiés syriens en Jordanie

24/01/2014 08:24 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

De passage en Jordanie, où il termine une tournée du Moyen-Orient, le premier ministre Stephen Harper a visité vendredi le camp de Zaatari où vivent des dizaines de milliers de réfugiés syriens.

Ce camp, situé à une douzaine de kilomètres de la frontière syrienne, a été ouvert par le gouvernement jordanien en juillet 2012. Il abrite plus de 100 000 Syriens qui ont fui la guerre civile qui déchire leur pays depuis bientôt trois ans.

Le Canada impliqué dans la sécurité des réfugiés

Sur place, le premier ministre Harper et son épouse ont été accueillis par les responsables du camp où le Canada a financé, outre de l'aide humanitaire, la mise sur pied d'un système de police pour assurer la sécurité du camp.

Il a en effet fallu plus d'un an aux Nations unies pour établir l'ordre et maintenir la paix sociale dans ce camp, où les réfugiés vivent dans la précarité et la promiscuité.

La violence, le trafic de femmes et la contrebande sont des problèmes quotidiens dans ce camp où 55 % des réfugiés sont des enfants et 42 % des familles sont dirigées par des femmes.

Seuls 12 000 enfants environ vont dans l'une des trois écoles du camp. Les autres travaillent pour améliorer la vie de leur famille.

Selon les officiels, le camp est aujourd'hui sécuritaire avec un taux de criminalité plus bas que dans les autres camps.

En attendant de rentrer à la maison

Selon notre envoyée spéciale, Emmanuelle Latraverse, les gens rencontrés dans le camp font le signe de la victoire avec leur main. Ils ne rêvent qu'à la victoire des rebelles pour pouvoir rentrer chez eux.

Lors de son passage, le premier ministre Harper a annoncé une aide additionnelle de 15 millions de dollars pour contribuer à la destruction des stocks d'armes chimiques en Syrie.

Jeudi, le premier ministre Harper a annoncé, à Amman, l'octroi d'une aide supplémentaire de 100 millions de dollars sur cinq ans pour appuyer les efforts de la Jordanie pour accueillir des réfugiés syriens.

Une autre enveloppe de 150 millions de dollars sera versée par le Canada pour venir en aide aux 6,5 millions de déplacés syriens et aux 2,3 millions de Syriens qui ont trouvé refuge dans les pays voisins. 

Actuellement, la Jordanie héberge 576 000 réfugiés syriens, ce qui représente l'équivalent d'environ 9 % de sa propre population. Une telle vague de réfugiés exerce des pressions importantes sur le gouvernement et le peuple jordanien.

PLUS:rc