NOUVELLES

Chili: Michelle Bachelet annonce la composition de son nouveau cabinet

24/01/2014 07:31 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT

La présidente élue du Chili Michelle Bachelet a annoncé vendredi la composition de son nouveau cabinet qui comprendra notamment un ancien diplomate de l'ONU aux Affaires Etrangères et pour la première fois en 40 ans une ministre communiste.

La présidente socialiste, qui succédera le 11 mars prochain au président conservateur Sebastian Pinera après avoir remporté haut la main les élections présidentielles du 15 décembre dernier a présenté son futur gouvernement comme "une équipe sélectionnée sur des critères de leadership, de professionnalisme et d'engagement".

Le nouveau chef de la diplomatie chilienne, Heraldo Muñoz, 65 ans, a été notamment représentant permanent du Chili auprès des Nations Unies et membre du gouvernement de l'ex président Ricardo Lagos (2000-2006). Il a également été ambassadeur du Chili au Brésil.

La nouvelle équipe de 23 ministres représente les principaux courants de la coalition qui a soutenu Michelle Bachelet lors de la campagne électorale, comprenant des socialistes, des démocrates-chrétiens, des radicaux et des communistes.

La nouvelle ministre du Service national de la Femme (Sernam, organisme chargé des droits de la femme) est une ancienne conseillère municipale communiste de Santiago, l'anthropologue Claudia Pascual.

La présidente élue a regretté ne pas être parvenue à la parité dans son équipe, mais, a-t-elle affirmé, "un des grands défis que nous devons affronter comme pays est d'incorporer un plus grand nombre de femmes à des postes de hautes responsabilités".

Le ministre de l'Intérieur, Rodrigo Peñailillo, 39 ans, un des conseillers les plus proches de Mme Bachelet, a été le plus jeune gouverneur du pays pour la province de Arauco où vivent des communautés indiennes Mapuches, qui réclament la restitution de terres ancestrales.

Le nouveau ministre de l'éducation Nicolás Eyzaguirre est un économiste de 60 ans, ancien ministre de Ricardo Lagos et ex-directeur des programmes du FMI pour l'Amérique Latine.

Il sera notamment chargé de l'ambitieuse réforme de l'éducation, que souhaite mettre en place la présidente élue et réclamée depuis 2011 par les étudiants chiliens qui ont réalisé près d'une centaine de manifestations pour demander une éducation publique de qualité.

Après un premier mandat en 2006-2010, Michelle Bachelet, 62 ans, qui a passé trois ans à New York, à la tête de l'ONU Femmes, a été de nouveau élue avec 62,1% des voix face à la libérale Evelyn Matthei.

pa/ms/ob

PLUS:hp