NOUVELLES

Les loyers augmenteront de 0,6 à 1,1 % en 2014

24/01/2014 02:49 EST | Actualisé 26/03/2014 05:12 EDT
shutterstock
closeup view of new home keys...

Les estimations moyennes d'augmentation des loyers dévoilées vendredi par la Régie du logement varient entre 0,6 et 1,1 % en 2014.

Ces scénarios, qui ne tiennent pas compte des taxes foncières et des dépenses majeures de rénovation, prévoient des augmentations moyennes de 1,1 % pour un logement chauffé à l'électricité ou au gaz, de 0,6 % pour un logement chauffé au mazout et de 0,8 % pour un logement non chauffé.

Les différentes associations de propriétaires n'ont pas tardé à critiquer ces taux hypothétiques d'augmentation des loyers, tandis que les défenseurs des droits des locataires ont encouragé ceux-ci à refuser des hausses de loyers jugées abusives.

L'Association des propriétaires du Québec, la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec et l'Association des propriétaires d'appartements du Grand Montréal souhaiteraient tous que des changements soient apportés à la Régie et à sa méthode de fixation des loyers.

De l'autre côté, le Front d'action populaire en réaménagement urbain juge que « les loyers sont déjà trop chers » et rappelle que « les locataires ont tout à fait le droit de refuser la hausse demandée par leur propriétaire ». Même son de cloche du côté du Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec, qui « invite les locataires à examiner attentivement toute hausse de loyer supérieure aux indices publiés » par la Régie.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le REER: cinq questions de base