NOUVELLES

Turquie: la livre accélère sa dégringolade, intervention de la banque centrale

23/01/2014 05:30 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

La livre turque (LT) a encore accéléré sa chute jeudi en battant de nouveaux records de faiblesse face au dollar et à l'euro, provoquant dans la foulée la première intervention "directe" de la banque centrale de Turquie sur les marchés depuis deux ans.

En début de séance, la devise turque a franchi la barre des 2,29 LT pour un dollar et 3,11 LT pur un euro, avant de se reprendre sitôt l'entrée en scène de la banque centrale pour s'échanger à 2,2709 LT pour un dollar et 3,0998 LT pour un euro à 10h00 GMT.

Jusqu'à présent, la banque centrale avait privilégié les injections de liquidités par voie d'adjudication, à la hauteur de plusieurs centaines de millions de dollars par jours, pour essayer d'enrayer la chute de la monnaie nationale, affectée le scandale politico-financier qui éclabousse depuis plus d'un mois le régime islamo-conservateur turc.

"C'est la première fois depuis janvier 2012 que la banque centrale intervient directement sur les marchés en demandant directement aux banques de vendre des devises", a expliqué à l'AFP Deniz Cicek, économiste à la Finansbank.

Mercredi, les autorités turques ont vendu pour l'équivalent de 2,5 milliards de dollars de bons du trésor à dix ans.

Le principal indice de la Bourse d'Istanbul cédait lui jeudi à la mi-journée 0,56% à 66,987,31 points.

Contre l'avis des marchés, la Banque centrale turque a décidé mardi de maintenir inchangés ses principaux taux d'intérêt, sous la pression du gouvernement turc qui souhaite éviter tout impact sur la croissance et de creuser les déficits publics, qui tourne actuellement autour de 7% du produit intérieur brut (PIB).

Déjà victime depuis l'été des craintes de resserrement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), la monnaie turque a accéléré sa chute depuis la mi-décembre, en raison de la crise politique suscitée par le vaste scandale de corruption qui éclabousse le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, au pouvoir depuis 2002.

La livre a perdu plus de 10% depuis le début de cette crise.

Malgré les assurances du gouvernement, de nombreux analystes et les milieux économiques tablent sur une poursuite de la chute de la monnaie turque et ont déjà révisé à la baisse l'objectif de croissance fixé à 4% pour 2014 par le gouvernement.

Les analystes pronostiquent également que la monnaie turque pourrait continuer jusqu'au niveau de 2,35 LT pour un dollar d'ici un an.

pa-ba/fw

PLUS:hp