NOUVELLES

Soudan du Sud: Obama salue le cessez-le-feu, "première étape cruciale"

23/01/2014 07:31 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

Le président américain Barack Obama a salué jeudi le cessez-le-feu signé entre les belligérants au Soudan du Sud, le qualifiant de "première étape cruciale" dans un règlement de la crise meurtrière dans ce pays créé en 2011.

"Je salue la signature aujourd'hui d'un accord qui met fin aux hostilités au Soudan du Sud qui constitue une première étape dans la construction d'une paix durable", a déclaré le président dans un communiqué.

"Maintenant, les dirigeants du Soudan du Sud doivent travailler immédiatement à la concrétisation de cet accord et entamer un dialogue politique qui implique toutes les parties pour résoudre les causes sous-jacentes du conflit", a-t-il ajouté.

"La participation de tous les prisonniers politiques actuellement détenus par le gouvernement du Soudan du Sud est primordiale dans ces discussions et nous allons continuer à travailler à leur rapide libération", s'est-il engagé.

Le gouvernement sud-soudanais et les rebelles menés par l'ex-vice-président Riek Machar ont signé jeudi soir un accord de cessez-le-feu, qui doit être appliqué sous 24 heures.

L'accord, destiné à mettre fin à plus d'un mois de combats sanglants au jeune Soudan du Sud, a été signé devant des diplomates étrangers et des journalistes dans la capitale éthiopienne Addis Abeba.

Les Etats-Unis, parrains de l'indépendance du Soudan du Sud en 2011, ont multiplié les pressions ces dernières semaines pour tenter d'éviter son éclatement.

Le pays est en effet ravagé depuis le 15 décembre par des combats entre les forces sud-soudanaises loyales au président Salva Kiir et la rébellion regroupée derrière Riek Machar.

Salva Kiir accuse Riek Machar et ses alliés de tentative de coup d'Etat. Ce dernier nie, et reproche au premier de chercher en fait à éliminer ses rivaux politiques.

Les combats ont fait des milliers de morts et un demi-million de déplacés.

tq/rap/gde

PLUS:hp