NOUVELLES

Soudan du Sud: cessez-le feu après plus d'un mois de combats

23/01/2014 01:01 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

Rappel des événements au Soudan du Sud, où les forces gouvernementales du président Salva Kiir et les partisans de l'ancien vice-président Riek Machar ont signé un cessez-le-feu jeudi après plus d'un mois de conflit.

Les combats ont fait des milliers de morts et près d'un demi-million de déplacés. ONU et ONG ont fait état d'exécutions sommaires, de viols et de massacres à caractère ethnique entre les Dinka de Kiir et les Nuer de Machar.

--DECEMBRE 2013--

- 15: Intenses combats entre factions rivales de l'armée à Juba, capitale du Soudan du Sud, un pays en proie à de graves tensions politiques depuis le limogeage en juillet du vice-président Machar. Salva Kiir dénonce une tentative de coup d'Etat et accuse son rival d'en être à l'origine.

- 19: Riek Machar appelle au renversement de Salva Kiir, l'accusant de vouloir "allumer une guerre ethnique".

- 24: L'ONU dénonce des "exécutions de masse" et le ciblage d'individus sur une base ethnique.

Les Nations Unies autorisent l'envoi de près de 6.000 Casques bleus supplémentaires pour porter leur contingent à 12.500 hommes.

- 28: Juba accuse Riek Machar d'avoir mobilisé jusqu'à 25.000 jeunes miliciens de l'ethnie Lou Nuer, membres selon elle de "l'Armée blanche", un groupe redouté dans la région pour sa brutalité.

- 31: Salva Kiir exclut tout partage de pouvoir avec son ex-vice président. Machar dit ne pas être prêt à un cessez-le-feu, ni même à rencontrer dans l'immédiat Kiir, affirmant que la rébellion marche sur Juba.

--JANVIER 2014--

- 4: Intenses échanges de tirs à Juba alors que les combats s'intensifient dans plusieurs régions.

- 6: Ouverture officielle en Ethiopie de pourparlers de paix gouvernement/rébellion. Entretien à Juba entre le président soudanais Omar el-Béchir et Salva Kiir. Les deux pays envisagent de déployer une force mixte pour protéger les champs pétroliers au Soudan du Sud.

- 9: Les Etats-Unis, parrains de l'indépendance du Soudan du Sud en 2011, s'alarment d'un risque d"éclatement" du pays. La diplomatie américaine juge qu'il n'y a pas eu de "tentative de coup d'Etat" mi-décembre, comme l'affirme le président Kiir.

- 10: L'armée reprend Bentiu, capitale de l'Etat pétrolier d'Unité (nord), tombée aux mains des rebelles le 22 décembre.

- 14: Plus de 200 civils fuyant les combats à Malakal, capitale du Haut-Nil (nord-est), meurent noyés dans le naufrage de leur bateau surchargé.

- 15: L'Ouganda reconnaît pour la première fois que des soldats ougandais combattent aux côtés de l'armée sud-soudanaise.

- 17 jan: L'ONU dénonce le recrutement d'enfants-soldats, des tueries massives et exécutions extra-judiciaires. Des atrocités sont imputées aux deux camps par des ONG et les Nations unies.

- 18 jan: L'armée reprend Bor, capitale de l'Etat du Jonglei (est). La ville, ravagée par les combats, a changé quatre fois de mains depuis mi-décembre. L'ONU dénonce une tentative d'intrusion des forces gouvernementales, le lendemain, dans sa base qui abrite des milliers de réfugiés.

- 20 jan: L'armée s'empare de la ville pétrolière de Malakal, dernière ville importante tenue par les rebelles. Ceux-ci contrôlent toujours de vastes zones rurales.

- 23 jan: Le gouvernement et les rebelles de Riek Machar signent, à Addis Abeba, un accord de cessez-le-feu, qui doit être appliqué sous 24 heures.

bc/de

PLUS:hp