Qui n'a jamais rêvé secrètement de profiter tranquillement de la vie? De ne plus avoir de problème tous les matins dans les transports en commun. De pouvoir vivre dans une ville propre, agréable et moins poluéé. Impossible? Non, pas pour la petite ville médiévale d'Orvieto en Italie qui depuis 15 ans vit selon le mouvement Cittaslow.

Ce concept est inspiré du mouvement écolo-gastronomique Slow Food. Mis à part avoir repris le logo (un petit escargot), le mouvement s'est inspiré des grandes lignes de la philosophie Slow Food: "la lenteur est (...) une sorte de manifeste qui s'oppose au système de valeurs dominant et réaffirme l'importance d'autres dimensions de la vie au-delà du travail et de la productivité". En clair, la lenteur peut être essentielle au développement personnelle, au bien être et à la productivité.

Orvieto est une magnifique ville perchée sur un rocher en Ombrie (centre de l'Italie). 21 000 personnes s'y épanouissent et jouent le jeu de vivre lentement depuis plusieurs années.

Pour être admise dans la confrérie Slow, la ville a amélioré le tri de ces ordures, mis en place le "pedibus" (les enfants vont par groupe à l'école à pieds en suivant des itinéraires précis) et a encouragé chaque habitant à cultiver son propre potager afin de participer chaque semaine au marché local.

Les touristes affluent de partout pour découvrir cette ville hors du commun. Mais attention le maire est très clair sur ce point "les touristes sont priés de laisser leur voiture dans un parking hors des fortifications". L'accès en ville se fait par un ascenseur.

Pour le maire Antonio Concina, gérer une ville Slow n'a "rien de difficile, ni de bizarre". Ce dernier précise que les règles découlant du concept Cittaslow ne sont "ni obligatoires, ni terribles à respecter". Orvieto s'épanouit depuis des années grâce à son artisanat traditionnel. Chaque ville qui participe au mouvement est libre de concocter sa propre recette et de se fixer ses propres objectifs afin de faire de cette expérience l'intérêt de tous les habitants.

Un mouvement qui risque de prendre de l'ampleur et qui séduit ceux qui l'ont essayé. Pier Giorgio Oliveti, le directeur du mouvement, entend impliquer les grandes villes et prépare un projet en ce sens avec Barcelone. L'idée est de créer un "réseau d'îlots de culture Cittaslow à l'intérieur des grandes métropoles".

Un petit tour à Orvieto, ça vous dit?

Loading Slideshow...
  • Orvieto

    Le petit village médiéval d'Orvieto, perché sur une colline de la Ombrie. Depuis 15 ans, les habitants de cette ville vivent selon les préceptes du mouvement CittaSlow.

  • Le Duomo d'Orvieto

    Le Duomo (cathédrale) est une des œuvres les plus célèbre de l’architecture médiévale italienne. La nef et les chapelles sont décorées par les fresques de deux peintres italiens très connus Fra Angelico et Luca Signorelli.

  • Les Bas-reliefs de la façade

    Les bas-reliefs de la façade sont inspirés de l'ancien et du nouveau testament. Cette oeuvre d'art a été réalisée en 1320, soit 30 ans après que le pape Nicolas IV ai posé la première pierre du Duomo.

  • L'intérieur du duomo

    Les colonnes et chapiteaux sont taillés dans le marbre. Une pierre que l'on retrouve beaucoup en Italie, notamment sur le Duomo de Florence (un des plus connus du monde).

  • L'orgue du duomo

    Cet orgue datant du XIII siècle, est un des plus vieux d'Italie. Il est niché au cœur du chapelle surplombant la nef centrale de l'église.

  • La chapelle San Brizio

    Les peintures de la chapelle Saint Brice représentent un témoignage inestimable de l'art pictural italien de cette époque. Réalisées par Fra Angelico, appelé le peintre des anges, ces peintures mettent en scène le jugement dernier.

  • Le plafond de la chapelle San Brizio

    Le magnifique plafond de la chapelle Saint Brice. Connue dans le monde entier pour ses couleurs et ses mouvements rares pour l'époque.

  • Les rues d'Orvieto

    Les petites rues d' Orvieto qui serpentent tout le long de cette colline. Les maisons datent du Moyen-Age, ce qui offre une atmosphère unique au village.

  • Les rues d'Orvieto

    Les ruelles de la ville sont surplombées par des ponts qui amorcent les différences de hauteur. Ces passerelles offrent un charme unique qui rappelle pour certains les passages de Venise.

  • Orvieto

    Tours les ruelles de la vieille ville, surplombées de plusieurs passerelles volantes.

  • Une place d'Orvieto

    Le "campo", une petite place au centre de la ville. Historiquement, là ou se tient le marché et où les gens se donnent rendez-vous.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.


> Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?