NOUVELLES

L'UE a été un investisseur net vis-à-vis du reste du monde en 2012 (Eurostat)

23/01/2014 06:57 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

L'Union européenne a été un investisseur net vis-à-vis du reste du monde en 2012, selon des chiffres publiés jeudi par l'office européen de statistiques Eurostat, qui souligne aussi la forte hausse des investissements de l'UE dans les pays tiers entre 2009 et 2012.

A la fin de l'année 2012, l'UE à 27 (avant l'intégration de la Croatie en 2013) détenait un stock d'investissements directs à l'étranger (IDE) de 5.207 milliards d'euros, tandis que la valeur des stocks détenus par le reste du monde dans l'UE s'élevait à 3.947 milliards d'euros.

Aussi bien les stocks détenus par l'UE dans des pays tiers que ceux détenus par le reste du monde dans l'UE se sont accrus de façon régulière entre 2009 et 2012, augmentant de près de 40%, note Eurostat.

Les données sur les stocks d'IDE permettent de quantifier l'impact de la mondialisation et de mesurer les liens économiques existant sur le long terme entre pays, rappelle Eurostat.

L'office européen de statistiques souligne que sur l'ensemble des stocks d'IDE (c'est-à-dire leur valeur cumulée) détenus par l'UE, seuls 40% le sont dans le reste du monde, les autres 60% étant détenus dans les pays membres de l'UE.

Fin 2012, les principaux partenaires dans lesquels l'UE à 27 détenait des stocks d'IDE étaient les Etats-Unis (1.655 milliards d'euros, soit 32% du total des stocks d'IDE détenus par l'UE dans le reste du monde), la Suisse (679 milliards, soit 13%), le Canada (258 milliards, soit 5%) et le Brésil (247 milliards, soit également 5%).

S'agissant des stocks d'IDE détenus par le reste du monde dans l'UE, les principaux investisseurs étaient les Etats-Unis (1.536 milliards d'euros, soit 39%), la Suisse (505 milliards d'euros soit 13%), le Japon (162 milliards, soit 4%) et le Canada (143 milliards, soit 4%).

cel/aje/cj

PLUS:hp