NOUVELLES

Le FMI renonce à se rendre au Pakistan pour raison de sécurité

23/01/2014 02:54 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé jeudi qu'il tiendrait ses prochaines consultations économiques avec le Pakistan hors du pays, en raison de craintes sur la situation sécuritaire.

En septembre, le Fonds a accordé au Pakistan une ligne de crédit de 6,7 milliards de dollars et doit bientôt procéder à un deuxième audit des comptes du pays avant de débloquer une nouvelle part d'aide.

"Nous avons pris la décision de mener la deuxième évaluation de notre actuel programme au Pakistan en dehors du pays", a déclaré un porte-parole du FMI, William Murray, lors d'une conférence de presse à Washington.

Le porte-parole a assuré que ces nouvelles discussions avec le Pakistan devraient débuter le 1er février mais il a refusé de préciser dans quel pays elles auraient lieu.

Le FMI se tient prêt à retourner au Pakistan dès que "la situation sécuritaire le permettra", a-t-il ajouté.

Cette annonce intervient après deux attaques sanglantes au Pakistan, qui font craindre une résurgence de l'insurrection talibane.

Elle survient également quelques jours après le décès du représentant du FMI en Afghanistan, Wabel Abdallah, dans un attentat visant un restaurant de Kaboul vendredi dernier.

jt/sl/sam

PLUS:hp