NOUVELLES

La classe politique touchée par la tragédie de L'Isle-Verte (VIDÉO)

23/01/2014 11:54 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

La tragédie de L'Isle-Verte suscite de nombreuses réactions et des témoignages de sympathie dans la classe politique, à commencer par les premiers ministres Pauline Marois et Stephen Harper, qui ont offert condoléances et assistance aux familles et aux proches des victimes.

Prévenue de l'incendie qui a ravagé la Résidence du Havre pendant la nuit, la première ministre du Québec, Pauline Marois, actuellement à Davos, en Suisse, s'est dite profondément attristée. Offrant ses condoléances aux familles touchées par la tragédie, Pauline Marois a promis que toutes les ressources nécessaires seraient mises en place pour venir en aide aux sinistrés.

Une promesse relayée plus tard en matinée par le ministre délégué aux Régions Gaétan Lelièvre, qui s'est rendu à L'Isle-Verte pour apporter son soutien à la communauté éprouvée. Le ministre québécois de la Sécurité publique, Stéphane Bergeron, est attendu sous peu à L'Isle-Verte.

Présentement en déplacement en Jordanie, le premier ministre canadien Stephen Harper s'est également dit touché par cette tragédie. Il a présenté ses condoléances aux victimes et à leurs proches et a souligné le travail difficile qu'ont accompli les secouristes et les pompiers dans des conditions météorologiques difficiles.

Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Steven Blaney, a aussitôt été dépêché à L'Isle-Verte, où il est attendu en milieu de journée.

Solidarité et condoléances d'Ottawa à Québec

Les réactions ont également été nombreuses dans les rangs de l'opposition provinciale et fédérale.

Au Québec, le chef de l'opposition, Philippe Couillard, a annulé une conférence de presse pour se rendre lui aussi à L'Isle-Verte rejoindre le député libéral de Rivière-du-Loup-Témiscouata, Jean D'Amour, déjà sur place.

« Il est évident que la communauté de L'Isle-Verte vit des moments difficiles. J'offre mes plus sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes touchées par ce drame. La perte d'un être cher est toujours très difficile et les mots que l'on peut prononcer ne sont qu'une bien mince consolation », a écrit le chef du PLQ sur le site de son parti.

Le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, offre également ses condoléances aux familles et aux proches des victimes. Il salue aussi le courage des pompiers, des bénévoles et de toute la communauté mise à rude épreuve par cette tragédie.

Françoise David, de Québec solidaire, en a fait de même en invitant les Québécois à réfléchir sur les conditions de vie et de sécurité des aînés, ajoutant qu'il y aura des questions à poser, le moment venu.

Le chef de l'opposition officielle, Thomas Mulcair, s'est également dit très touché par l'épreuve que traverse la communauté de L'Isle-Verte. « Je suis profondément attristé par le terrible brasier à la Résidence du Havre qui a laissé derrière lui mort et consternation. Je n'ai pas de mots pour exprimer l'horreur et le désarroi en pensant aux familles et aux proches des victimes et de ceux et celles qui manquent toujours à l'appel », a écrit M. Mulcair.

Le député néo-démocrate pour L'Isle-Verte, François Lapointe, s'est aussi rendu sur les lieux.

INOLTRE SU HUFFPOST

Incendie dans une résidence pour personnes âgées à L'Isle Verte (23 janvier 2014)
Drame à L'Isle-Verte: les réactions sur Twitter