NOUVELLES

HRW empêché de tenir une conférence de presse à Dubaï

23/01/2014 02:57 EST | Actualisé 24/03/2014 05:12 EDT

Human Rights Watch a annoncé jeudi avoir été empêché de tenir une conférence de presse à Dubaï au cours de laquelle l'organisation américaine de Défense des droits de l'Homme devait dévoiler un rapport très critique à l'égard des Emirats arabes unis.

Dans un communiqué parvenu à l'AFP, HRW a précisé avoir réservé, il y a un mois, une salle dans un hôtel de Dubaï pour y tenir une conférence de presse, prévue jeudi, afin de présenter son rapport sur la situation des droits de l'Homme aux Emirats.

"Le personnel de l'hôtel a averti HRW aujourd'hui que la réservation de la salle avait été annulée car une autorisation du gouvernement était nécessaire" pour tenir la conférence de presse, a ajouté le communiqué.

"Empêcher HRW de tenir une conférence de presse aux Emirats souligne malheureusement les menaces croissantes contre la liberté d'expression dans le pays", a déploré Sarah Leah Whitson, directrice du Moyen Orient et de l'Afrique du Nord à HRW, citée par le communiqué.

Le rapport 2014 qui devait être dévoilé au cours de la conférence de presse accuse les autorités émiraties de "continuer à sévir contre la liberté d'expression et d'association".

Il affirme que le gouvernement "détient arbitrairement un grand nombre de personnes qu'il soupçonne de liens avec des groupes islamistes locaux ou internationaux", et estime que 69 dissidents, condamnés en juillet à la prison, ont eu un "procès inique au cours duquel des preuves de torture systématique aux sièges de la sécurité de l'Etat" ont été révélées.

Sur un autre plan, le rapport affirme que les Emirats "n'ont pas introduit de réformes au système qui facilite le travail forcé des immigrés".

at/sw

PLUS:hp