NOUVELLES

En Russie, Abbas discute d'un projet gazier d'un milliard de dollars

23/01/2014 10:40 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

Le président palestinien Mahmoud Abbas a abordé jeudi en Russie avec les dirigeants du pays l'approfondissement de la coopération énergétique bilatérale prévoyant notamment un projet d'extraction de gaz d'un milliard de dollars dans la bande de Gaza, selon les agences russes.

Le dirigeant palestinien a rencontré le président Vladimir Poutine et le Premier ministre Dmitri Medvedev pour des entretiens centrés sur le développement de leur coopération économique.

Le groupe public russe Gazprom envisage d'extraire du gaz d'un gisement de la bande de Gaza dans la Méditerranée, dans le cadre d'un projet d'un milliard de dollars en discussion avec les Palestiniens, indique l'agence Itar-Tass.

Les réserves de ce gisement sont estimées à 30 milliards de mètres cubes de gaz, selon des documents examinés lors de la rencontre entre MM. Abbas et Poutine, ajoute Itar-Tass.

De son côté, l'entreprise publique russe Tekhnopromexport examine un projet d'exploitation d'un gisement de pétrole près de Ramallah, en Cisjordanie, d'après ces documents.

Aucune précision n'a été apportée sur l'avancée des négociations concernant ces projets.

Outre les ressources naturelles, la Russie et les Palestiniens entendent également approfondir leur coopération dans l'agriculture, le tourisme et les investissements.

La Russie entretient des liens étroits avec les Palestiniens depuis la période soviétique.

Au cours de sa rencontre avec Vladimir Poutine, Mahmoud Abbas a déclaré que les Palestiniens souhaitaient voir la Russie jouer un "rôle central" au Proche-Orient.

"Nous souhaitons que la Russie joue un rôle central au Proche-Orient, car vous êtes une grande puissance et membre du Quartette international pour le règlement (du conflit israélo-palestinien, ndlr). Vous êtes pour nous un Etat ami, et vous avez vos intérêts dans la région", a déclaré M.Abbas.

Le dirigeant palestinien poursuit sa visite en Russie vendredi, journée au cours de laquelle il doit rencontrer le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

bfi/edy/gg

PLUS:hp