NOUVELLES

Collision latérale : les É-U veulent des sièges pour enfants plus sécuritaires

23/01/2014 06:09 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

Les futurs sièges de sécurité pour enfants fabriqués aux États-Unis offriront pour la toute première fois une protection contre les collisions latérales, en vertu des réglementations proposées mercredi par une agence gouvernementale.

La direction nationale de la sécurité routière (NHTSA) recommande de rehausser les normes de qualité pour les sièges d'auto destinés aux enfants d'un poids supérieur à 40 livres (18kg), notamment en ajoutant l'application d'un nouveau test pour simuler une collision latérale. Selon l'agence, ces nouvelles normes permettraient de sauver la vie de cinq enfants et d'éviter que 64 autres soient blessés chaque année dans des accidents de la route aux États-Unis.

Le test simulerait une collision latérale où le véhicule serait happé à 25 km / h par une autre voiture roulant à 50 km / h, des vitesses observées dans 90 % des impacts de ce genre, a précisé l'agence américaine.

Des études démontrent que dans plusieurs cas de mortalité ou de blessures chez les enfants, le véhicule était immobilisé à une intersection, le plus souvent aux feux de circulation ou à un arrêt, ont rappelé les autorités. C'est lorsque l'automobile repart qu'elle est heurtée sur le côté par un deuxième véhicule circulant à plus grande vitesse.

Ce test de collision latérale, le premier en son genre, simulera à la fois l'accélération sur le véhicule happé et l'impact sur la portière arrière. On s'y servirait, en plus du mannequin d'un bébé d'un an déjà approuvé par les normes de la NHTSA, d'un autre mannequin - qui n'existe pas encore -, représentant celui-là un enfant de trois ans.

Cette évaluation « fournira aux parents et fabricants de sièges d'importantes nouvelles données sur la façon dont se produisent des collisions latérales », a mentionné le secrétaire américain aux Transports, Anthony Foxx.

Le Congrès américain et les partisans d'une sécurité accrue exigeaient depuis longtemps le resserrement des normes de la NHTSA à ce chapitre. Les élus ont adopté une loi en 2012 pour forcer l'agence à adopter de nouvelles réglementations d'ici la fin de 2014.

Selon un dirigeant de l'agence, David Friedman, la NHTSA serait la première au monde à adopter des normes pour protéger les enfants des collisions latérales.

PLUS:rc