NOUVELLES

Centrafrique: la Banque mondiale annonce 100 millions de dollars d'aide

23/01/2014 11:04 EST | Actualisé 25/03/2014 05:12 EDT

La Banque mondiale a annoncé jeudi une aide d'urgence de 100 millions de dollars pour la Centrafrique afin de tenter de répondre à la crise humanitaire dans ce pays déchiré par les violences interreligieuses.

Cette aide, qui vise notamment à fournir soins de santé et nourriture à la population et à rétablir "les services publics de base", sera versée au cours de l'année 2014 "dans la mesure où les conditions de paix et de sécurité s'amélioreront", a précisé la Banque mondiale dans un communiqué.

Cette annonce intervient le jour-même de la prise de fonctions à Bangui de la présidente de transition, Catherine Samba Panza, et quelques jours après l'engagement pris lundi par les pays donateurs de débloquer 496 millions de dollars pour aider la Centrafrique.

"Le peuple centrafricain est confronté à l'une des plus grandes tragédies de son histoire, qui requiert une action urgente de la part de la communauté internationale", a souligné Makhtar Diop, vice-président de la Banque mondiale pour la région Afrique, cité dans le communiqué.

Selon l'institution de Washington, l'aide visera notamment à éviter "la propagation de maladies" chez les populations déplacées, dont le nombre a atteint un million depuis le renversement du président François Bozizé et le début des violences en mars 2013.

Quelque 1.600 soldats français sont déployés depuis début janvier en Centrafrique pour mettre fin aux exactions entre chrétiens et musulmans et tenter de stabiliser le pays.

Selon la Banque mondiale, le taux de pauvreté en Centrafrique (62%) était déjà l'un des plus élevés du globe avant le déclenchement du conflit. Selon l'ONU, près de la moitié des 4,5 millions de Centrafricains ont actuellement besoin d'une aide humanitaire d'urgence.

jt/sl/bdx

PLUS:hp