NOUVELLES

États-Unis : le pétrole coule dans la portion sud du pipeline Keystone XL

22/01/2014 01:27 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

Un texte de Jean-Marie Yambayamba

TransCanada a annoncé mercredi le lancement des livraisons de pétrole brut par la portion sud du pipeline Keystone XL, appelée « projet de la côte du Golfe » (Gulf Coast Project).

Cet oléoduc d'environ 90 cm de diamètre et long de 780 kilomètres, part de Cushing, en Oklahoma pour aboutir à Nederland au Texas afin de desservir les raffineries de la côte du Golfe. Sa construction estimée à 2,3 milliards de dollars a débuté en août 2012 et devait initialement se terminer en octobre.

Le projet de la côte du Golfe transportera 700 000 barils de pétrole brut par jour. Cette capacité pourra croître et atteindre 830 000 barils par jour.

Une portion additionnelle, appelée Houston Lateral Project et longue de 77 km, est en construction. Elle servira au transport de brut vers les raffineries de la région de Houston, au Texas.

TransCanada entend maintenant se concentrer sur l'obtention du feu vert des autorités américaines pour la portion nord de Keystone XL. Ce pipeline d'environ 90 cm de diamètre devrait transporter du bitume albertain depuis Hardisty jusqu'à la côte du Golfe, en passant par Steele City, au Nebraska, sur près de 1900 km.

TransCanada assure que ce pipeline augmentera la sécurité énergétique des États-Unis et créera des milliers d'emplois.

La semaine dernière, le secrétaire d'État américain, John Kerry, a dit en présence du ministre canadien des Affaires étrangères, John Baird, que son pays prendra tout le temps qu'il faut pour évaluer le projet et décider s'il sera à l'avantage des États-Unis.

Les environnementalistes restent très critiques des projets de TransCanada. Pour Jane Kleeb, du groupe Bold Nebraska, le début de la livraison de pétrole brut par le projet de la côte du Golfe marque un jour sombre, en raison des risques posés aux résidents des endroits traversés, rapporte La Presse canadienne.

PLUS:rc