NOUVELLES

Open d'Australie - Nadal, bousculé par Dimitrov, ne vacille pas

22/01/2014 03:06 EST | Actualisé 23/03/2014 05:12 EDT

Le N.1 mondial Rafael Nadal a été rudement malmené par le grand espoir bulgare Grigor Dimitrov, mais son opiniâtreté et son expérience lui ont permis d'accéder en quatre sets 3-6, 7-6 (7/3), 7-6 (9/7), 6-2 aux demi-finales de l'Open d'Australie, mercredi.

Depuis 24 heures, un vent de folie soufflait sur Melbourne, avec les éliminations des deux champions sortants, Novak Djokovic mardi et Victoria Azarenka mercredi. On a pensé un instant que le vertige allait continuer avec Nadal.

Baladé par Dimitrov, tête de série N.22, dans le premier set, meilleur sans être souverain dans le deuxième, le Majorquin aurait dû perdre le troisième, si le Bulgare avait réussi à saisir ses chances.

Celui qu'on compare depuis longtemps à Roger Federer et auquel on promet les plus hautes destinées a été rattrapé à 22 ans par son inexpérience. Il a laissé échapper trois balles de set, dont deux alors que le point semblait tout fait.

"J'ai été tellement chanceux", a souri Nadal. "Surtout sur ce point où il manque un coup droit facile. Après, j'ai senti que plus rien ne pouvait m'arriver."

Nadal, qu'on n'avait pas vu depuis longtemps commettre autant de fautes directes ou d'erreurs sur des points cruciaux - comme ces deux doubles fautes donnant le débreak à son adversaire à 2-1 dans le deuxième set et 4-3 dans le troisième - a ensuite définitivement ferré sa proie.

Dimitrov, qui devrait intégrer pour la première fois le Top 20 à l'issue de la quinzaine, n'avait encore jamais dépassé le troisième tour dans un tournoi du Grand Chelem.

22e demi-finale en Grand Chelem

Son vainqueur lui a rendu hommage. "Il a tout pour être un grand champion", a-t-il estimé. "Il y a des similarités dans le style avec Roger (Federer). S'il continue comme ça, s'il a une évolution simplement normale, il ira au plus haut niveau."

L'Espagnol, qui a encore été gêné par sa main gauche abîmée par de grosses ampoules, s'est montré plutôt inconstant depuis le début de la semaine.

Très impressionnant face au Français Gaël Monfils (N.25) au troisième tour, il a souffert en huitièmes face au Japonais Kei Nishikori (N.16), contre lequel il s'était imposé en trois sets, mais déjà après avoir eu à jouer deux tie-breaks.

Le Majorquin disputera sa quatrième demi-finale à Melbourne, où il a été sacré une fois, en 2009, et était absent sur blessure l'an passé. Il sera opposé au Britannique Andy Murray (N.4) ou au Suisse Roger Federer (N.6), qui s'affrontent en soirée.

Ce sera au total la 22e demi-finale en Grand Chelem de sa carrière pour celui qui compte 13 Majeurs à son palmarès.

Le vainqueur de cette demie sera quoi qu'il arrive le favori de la finale. Car dans l'autre partie du tableau seront aux prises deux joueurs n'ayant jamais gagné de titres du Grand Chelem : le Suisse Stanislas Wawrinka (N.8), tombeur de Djokovic, et le Tchèque Tomas Berdych (N.7).

cyb/fbx

PLUS:hp